Catéchèse des adultes et inculturation du christianisme

arton3276-291a5.png

En  cette semaine où est organisée la Journée Mondiale des catéchistes (samedi 28 septembre), il est pertinent  de s’intéresser aux méthodes d’enseignement et aux démarches mises en œuvre pour annoncer Jésus-Christ là où Il n’a jamais été accueilli ou encore dans des milieux déchristianisés nécessitant une « nouvelle évangélisation ».

Chez nous, le « Te Vai Ora » est un exemple d’action évangélisatrice par « cooptation » auprès d’adultes « recommençant » ou découvrant un autre chemin de vie s’appuyant sur le Christ. N’oublions pas également les mouvements et groupes de prières qui vont de quartier en quartier, de foyer en foyer, porter la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Mais est-ce suffisant face à l’immensité de la Mission ?

Ailleurs, le « chemin néocatéchuménal » exerce une action évangélisatrice très appréciée, en particulier dans les pays de vieille chrétienté où la pratique religieuse est en forte baisse. Chaque missio ad gentes formée de 3 ou 4 familles avec enfants, un prêtre et deux religieuses va annoncer l’Evangile dans des lieux déchristianisés.

En d’autres endroits, ce sont des aumôneries de quartier qui sont ouvertes sous forme de « cafés chrétiens » où n’importe qui peut venir pour un temps d’échange, de discussion, voire de prière autour d’une table.

Comme disait Benoît XVI, lors du 40ème anniversaire du début du « Chemin » : « aider les hommes de cette époque que nous vivons, à rencontrer Jésus-Christ, Rédempteur de l’homme, est la Mission de l’Eglise et de tout baptisé ».

Cela suppose, dans un souci d’unité, d’organiser les actions évangélisatrices en cohérence avec la pastorale du Diocèse et des paroisses, et de respecter la culture et les traditions de chacun, pour ne pas tomber dans le piège du « prosélytisme ». Le Père Matteo Rici (1552 – 1610), modèle de rencontre entre les civilisations occidentale et chinoise, est un génie de l’inculturation de l’Evangile en Chine dont on peut s’inspirer pour conduire des actions apostoliques basées sur le dialogue instauré dans un climat de sympathie réciproque.

Puisse cette Journée Mondiale des Catéchistes contribuer à une réflexion sur les contenus de nos enseignements catéchétiques et l’adaptation de nos méthodes d’évangélisation en cohérence avec les attentes de nos frères et sœurs ouverts au dialogue.                  

D.S.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2013-09-25