L’IMPORTANCE DE L’EDUCATION CHRETIENNE

logo-de-l-annee-de-la-foi-2012.jpg

En cette année de la Foi et du XXè anniversaire du Catéchisme de l’Eglise Catholique il est important de relire les textes de l’Eglise et de réfléchir sur l’importance de l’enseignement religieux et de l’éduction chrétienne.

La déclaration du Concile Vatican II sur « l’éducation chrétienne » (Gravissimum educationis) a rappelé que l’Eglise possède un capital de ressources pédagogiques, de réflexion et de recherche, d’institutions, de personnes capables de s’engager dans le monde de l’école et de l’éducation. La tâche fondamentale de l’Eglise est d’« éduquer à la foi » et au témoignage par la rencontre et la communion vécues avec le Christ.

Dans les jours qui viennent nous aurons l’occasion de revenir à l’essentiel. Citons trois événements parmi d’autres.

Les 24, 25 et 26 septembre, l’ISEPP proposera trois conférences sur des sujets d’actualité mettant en cause la foi chrétienne et les choix que la conscience d’un chrétien éclairé peut être amenée à faire. Il s’agit de : « la transmission de la fécondité » ; « les conséquences éthiques du vivre sa foi dans sa vie familiale, amicale, sociale » ; « mariage pour tous et homoparentalité ».

Du 26 au 29 septembre, à Tibériade, la Famille Marie-Jeunesse proposera aux jeunes (de 15 à 30 ans) une retraite sur le thème : « Que cherches-tu ? ». Cela permettra aux jeunes de relire leur propre vie de foi, de discerner les défis auxquels ils doivent faire face en rencontrant des témoins de la foi –aujourd’hui- et ainsi de se redire que Christ est le seul à pouvoir combler les attentes de tout chrétien.

Samedi 28 septembre, de 8 H 30 à 16 H à Maria no te Hau (Papeete), le Service de la Catéchèse nous aidera à vivre la Journée Mondiale des Catéchistes. Catéchistes, aide-catéchistes, prêtres, diacres permanents seront invités à se redire combien la catéchèse est importante dans l’Eglise en relisantl’Exhortation apostolique « CATECHESI TRADENDAE» de Jean-Paul II et l’Encyclique « LUMEN FIDEI» du Pape François.

On entend souvent dire que la Foi est une « affaire personnelle et individuelle », n’oublions pas qu’une foi qui n’est pas active, une foi qui ne se vit pas et qui ne se voit pas est une foi morte ! « De même que le corps sans âme est mort, ainsi la foi sans les œuvres est morte. » (Jacques 2, 26) Tous ces événements qui nous sont proposés peuvent nous conforter dans notre désir de consolider notre foi chrétienne et d’en témoigner dans tous les lieux et milieux où nous vivons. « On n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau… que votre lumière luise si bien devant les hommes, qu’à la vue de vos bonnes œuvres, ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. » (Mt 5, 15-16)

D.S.

Ajouter un commentaire