« EFFUSION DE L’ESPRIT » ou « BAPTÊME DANS L’ESPRIT » ?

louange.jpgEn cette semaine qui prépare la fête de Pentecôte, une campagne d’évangélisation est proposée par le Renouveau charismatique dans chacun des quatre secteurs principaux de l’île de Tahiti, ainsi qu’à Moorea.

Bon nombre de groupes de prière ont proposé, dans les semaines qui précèdent, un séminaire de préparation à l’effusion de l’Esprit.  Et c’est au cours de cette semaine d’évangélisation qu’est organisée cette prière spéciale afin que le don de l’Esprit-Saint soit réveillé chez les fidèles qui ont suivi le séminaire.

On appelle également « l’effusion de l’Esprit » : « le baptême dans l’Esprit » à cause de la parole de Jésus à ses disciples : « vous serez baptisés dans l’Esprit-Saint » (Ac 1, 5). Jésus annonçait ce qui allait se passer à la Pentecôte.

Cette seconde appellation peut prêter à confusion et laisser penser qu’il y a deux baptêmes : le baptême d’eau et le baptême d’Esprit. Or il n’y a qu’un seul baptême (Ep 4, 5) : le baptême d’eau qui donne l’Esprit-Saint. L’effusion de l’Esprit est une prière, ce n’est pas un sacrement.

L’expression « effusion de l’Esprit » doit aussi être bien expliquée car le terme « effusion » peut faire penser à une entrée de l’extérieur. Or il s’agit d’une prise de conscience, d’un réveil d’un don déjà reçu au baptême et à la confirmation. Il s’agit d’une « libération de l’Esprit » qui fait tomber les obstacles à l’action de l’Esprit et qui permet ainsi à l’Esprit de nous conduire. Elle doit être précédée d’une véritable conversion qui s’exprime dans le désir d’entrer en pleine communion avec Dieu et de lui appartenir totalement.

Une meilleure expression serait : « le réveil du don de l’Esprit » car elle fait comprendre ce que l’on demande à Dieu dans la prière pour l’effusion de l’Esprit. On demande effectivement que le don de l’Esprit reçu au baptême, à la confirmation et dans l’Eucharistie soit ravivé en nous.

Que le feu de l’Esprit-Saint soit ravivé dans celui pour qui on prie.

Bonne fête de Pentecôte à toutes et tous.

(D’après le Directoire du Renouveau charismatique – 1983

Ajouter un commentaire