Famille, prends soin de la Création !

Mgr vincenzo pagliaDans le cadre de l’année de la famille le Conseil pontifical pour la famille organise le 29 mars une journée de réflexion sur le rôle que peut jouer la famille dans la préservation des ressources naturelles en prenant soin de la Création. Voici la présentation de cette journée.

 « Comment peut-on construire et diffuser des styles de vie qui permettent d’augmenter notre niveau de bien-être sans pour cela appauvrir les ressources naturelles que nous devons préserver pour nos enfants ? Comment peut-on faire en sorte que ces nouveaux styles de vie ne soient pas seulement éco-compatibles mais également souhaitables ? Et comment peut-on amener les cellules familiales à les adopter afin que l’on puisse parler d’une « conversion écologique » de la société ?

Il s’agit là de questions qui sont, certes toutes difficiles, mais inévitables pour l’avenir de l’humanité, comme l’ont souligné à plusieurs reprises aussi bien le magistère pontifical que la communauté scientifique internationale. Pour tenter de répondre à ces questions, le Conseil pontifical pour la famille, en collaboration avec l’association Greenaccord onlus, organise le 29 Mars 2014, au Vatican (Salle Saint Pie X), une journée d’étude intitulée « Famille, prends soin de la Création ! ».

‘’Il est urgent de trouver des voies novatrices et courageuses et d’établir les critères pour une nouvelle relation avec la « nature », qui mettent au centre le développement de chaque personne et de l’humanité toute entière ». C’est ce qu’affirme S.Exc. Mgr Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille. « La famille est l’un des points cruciaux de ce parcours » souligne ainsi Mgr Paglia, tout en rappelant que « cette dernière réaffirme, en effet, un NOUS constitutif qui s’oppose à la dictature d’un Je absolu (c’est-à-dire libre de tout lien), qui prétend être le maître de la terre et d’en disposer arbitrairement.’’ 

« L’objectif de la rencontre – explique ainsi le président de Greenaccord onlus, Alfonso Cauteruccio est d’étudier ces questions cruciales à travers les analyses proposées par des scientifiques, des économistes et des théologiens de haut niveau. L’espoir est que leurs études, leurs réflexions et leurs contributions puissent conduire à un changement significatif de direction vers un modèle de développement et de consommation qui n’abuse pas des ressources, et qui puisse rendre la famille une entité économique active et capable, à travers les choix quotidiens de l’économie domestique et la conscience que chaque geste, même le plus simple, peut être plus respectueux et avoir un impact mineur sur la Création ».

 

 (Source : communiqué du Conseil Pontifical pour la Famille)

Ajouter un commentaire