HORS PROGRAMME

  Kkotdongnae 140817 1Au cours du voyage apostolique du Pape François en République de COREE à l’occasion de la VIème journée de la jeunesse asiatique, Monseigneur Peter KANG U-il, évêque de CHEJU et Président de la Conférence épiscopale coréenne, a mentionné deux moments significatifs, hors-programme ou hors-délai, au cours des journées des 15 et 16 août.

  Le premier est celui où le pape s’est arrêté quelques minutes avec les membres des familles des victimes de la catastrophe du ferry de Sewol, avant la messe du 15 août, les prenant dans ses bras et partageant leurs souffrances, sans rien dire mais en demeurant quelques minutes à leurs côtés : « un signe fort de proximité spirituelle » (cf. Zenit du 17 août 2014). Le deuxième est celui de la visite de Kkottongnae - "Village des Fleurs" en coréen -, où il a rencontré, embrassé et caressé les jeunes handicapés et abandonnés. Le pape a voulu saluer un par un les quelque 150 patients adultes et une cinquantaine d’enfants handicapés du Centre "Maison de l’Espoir" ("House of Hope") et a passé là plus de temps que prévu, environ une heure - contre les 30 minutes prévues initialement. C’est pourquoi la célébration des vêpres dans le cadre de la rencontre avec les religieux a dû être annulée. Le pape François a rappelé qu’il est important de prier mais l’attention envers les derniers, les petits, l’est tout autant. (cf. Zenit du 19 août 2014). Ces gestes et attitudes du Pape, insignifiants et bénins pour la majorité des hommes, mais chaleureux et grandioses pour ceux à qui ils sont adressés, doivent interpeller les chrétiens que nous sommes. Il est encore temps de faire du hors programme charitable pour préparer notre ciel.

M.A

Ajouter un commentaire