JOURNEE DES DIACRES PERMANENTS

Logo diacreLe samedi 20 septembre dernier a eu lieu la journée annuelle de rencontre des diacres permanents. Pour eux, cela a été l'occasion de se réunir autour de leur administrateur apostolique, de partager leurs expériences, de s'interroger sur leurs pratiques pastorales et d'évoquer les difficultés qu'ils peuvent rencontrer.

  Situés en première ligne de la vie pastorale, les diacres ont à répondre entre autres à des interrogations très diverses de la part des fidèles. Adore-t-on les statues des saints qu'il y a dans nos églises ? Quel est le « vrai baptême » entre celui qui est effectué par immersion comme indiqué dans les évangiles ou  le baptême par aspersion comme nous avons l'habitude de faire de nos jours ? Comment expliquer le baptême des enfants alors qu'ils n'ont pas la maturité pour comprendre ce qu'il leur arrive dans le sacrement ? Le culte de Marie n'est-il pas idolâtre ? Pourquoi le célibat des prêtres ? Comment se positionner entre l'obéissance due à l'évêque et l'obéissance au curé dans la paroisse ? Etc.

  Ces questions peuvent paraître « légères », certaines d'entre elles renvoient cependant à des problématiques sensibles comme le célibat des prêtres et l'obéissance à l'évêque et au curé de paroisse. Il ne faut négliger ni les unes ni les autres. Elles traduisent des attentes légitimes tant de la part des fidèles que des diacres eux-mêmes, voire des inquiétudes. Celles-ci révèlent par ricochet l'utilité d'une formation continue des ministres de l’Église. Ce qui ne relève pas de l'évidence quand les activités pastorales prennent l'essentiel du temps, en y ajoutant le fait que les diacres permanents sont des époux et des pères de famille. 

  Notre Église diocésaine est forte de l'engagement des laïcs et de ses ministres ordonnés. Il faut se souvenir que dès le début de son épiscopat, Monseigneur Michel Coppenrath a eu l'intuition de mettre en place des lieux de formation pour les fidèles laïcs en ayant surtout en perspective l'émergence d'un clergé diaconal puis presbytéral. Bien que seuls les ministres prêtres peuvent occuper des offices comportant la charge de gouvernement (l'office de curé par exemple), les diacres participent à la charge de gouvernement par leur collaboration avec les curés et leur évêque. Prêtres et diacres ne sont pas donc pas des concurrents mais des collaborateurs ordonnés chacun selon leur degré de sacerdoce au service du Peuple de Dieu.

+ Monseigneur Pascal CHANG SOI

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2014-09-26