NOUVELLE ANNEE SCOLAIRE

Mgr pascal

     L'ouverture de la nouvelle année scolaire offre l'occasion de rappeler l'importance capitale que l’Église catholique donne à l’œuvre d'éducation. Dans l'Archidiocèse de Papeete et des Marquises, ce sont près de  12000 élèves qui sont inscrits dans les 23 établissements de l'Enseignement Catholique. C'est dire l'engagement de l’Église catholique au service de nos enfants.

     Nous rendons grâce aux fondateurs de nos écoles. Nous nous souvenons des Pères des Sacré-Cœurs de Jésus et de Marie qui, dès leur arrivée en 1834, ont fondé une école à Akamaru (îles Gambier) puis d'autres écoles dans les îles Tuamotu. Par leur effort missionnaire, ils ont contribué directement à l'alphabétisation des populations et au développement des îles. Les tutelles congréganistes (Frères de Ploermel, Soeurs de Saint-Joseph de Cluny, Soeurs de Notre-Dame des Anges) aussi constituent le cœur historique de l'Enseignement catholique local.

     Confrontées à la baisse de leur effectif interne, les Congrégations comptent sur les laïcs pour perpétuer leur œuvre. Nous adressons nos plus vifs encouragements aux chefs d'établissement et aux enseignants, également au personnel administratif et au personnel d'entretien. Nous n'oublions pas les parents d'élèves représentés dans nos établissements par les APEL. Dans l'Enseignement Catholique, les parents sont des partenaires historiques de l'animation de nos communautés éducatives et du financement de nos écoles.

     Pour relever les défis actuels, l'Enseignement Catholique local s'est doté d'une nouvelle organisation. Nous disons notre soutien et notre reconnaissance au nouveau directeur diocésain M. Jean-Pierre Mou-Hing, chargé également de la vie pastorale. Il sera aidé dans sa tâche par Mme Sarah Lii, directrice pédagogique, Mme Christelle Caille Marco, directrice administrative et des ressources humaines, M. Arnaud Deficis, directeur financier.

     L'éducation est dans le même temps une œuvre commune mobilisant toutes les forces vives de la société. L'Enseignement Catholique agit donc en étroite collaboration avec les autorités de l’État et du Pays. Une preuve éminente de ce partenariat « gagnant-gagnant » est l'ouverture cette année à Rikitea de classes de 6e et 5e en application de la mission de service public confiée à la Direction de l'Enseignement Catholique. Les parents de l'Archipel des Gambier auront ainsi la chance de garder leurs enfants auprès d'eux plus longtemps et de maintenir une vie de famille. Par ailleurs, n'oublions pas que nos écoles fonctionnent comme des amortisseurs sociaux au service des familles les plus démunies.

     Toutes ces personnes et ces institutions travaillent pour l'avènement d'une école performante, solidaire et bienveillante. De fait, le « caractère propre » de nos établissements signifie que le but de l'école catholique est la promotion de la personne humaine. Une éducation véritable est celle qui offre aux enfants et aux jeunes une formation intégrale pour le bien de chacun et le bien commun de la société, affine le sens des responsabilités, promeut un juste usage de la liberté et une participation active à la vie sociale et culturelle.

     Le « caractère propre » se fonde avant tout sur la conviction que toutes ces valeurs humaines trouvent leur plein accomplissement et leur unité dans le Christ. Comme a pu l'affirmer le pape saint Jean-Paul II dans un discours adressé à des responsables de l'Enseignement Catholique : « la personne de chacun, dans ses besoins matériels et spirituels, est au centre de l'enseignement de Jésus ». Que nos communautés éducatives se rappellent donc que le fondement de notre enseignement, c'est le Christ. Penser, vouloir et agir selon l’Évangile – dans le respect absolu des consciences et de la liberté de chacun –, tel est le projet éducatif de fond de l’École Catholique.

     Bonne rentrée à tous !

+ Monseigneur Pascal CHANG SOI

Ajouter un commentaire