S’intéresser à la politique.....

Urne 1
S’intéresser à la politique, pour un chrétien, 
c’est prendre part à la recherche du bien commun

 Du point de vue du droit français, l’intervention des religions dans le débat public est clairement légitime. Mais cette intervention, au nom d’une vision étroite de la laïcité, est souvent contestée en métropole ; ce n’est pas le cas au fenua, et c’est heureux.

La contribution spécifique de l’Eglise à la vie politique tient à sa dimension profondément religieuse ; à la demande du Christ elle doit être « l’instrument du Royaume de Dieu dans le monde ». Les interventions politiques et diplomatiques récentes du pape François en témoignent largement.

Dans le contexte des élections municipales (23 et 30 mars) les évêques de France ont rappelé, dans un communiqué du 11 décembre dernier, l’importance de l’engagement dans la vie municipale. «Etre enraciné en un lieu est une dimension essentielle de la vie personnelle et sociale (…) la commune est souvent le premier garant du lien social…

Nous encourageons les candidatures aux élections municipales de 2014 des hommes et des femmes soucieux de tous, notamment dans les nouvelles générations. Forts de leur humanité, de leur disponibilité, forts aussi, s’ils en sont habités, de leur foi au Christ, ils pourront faire du nouveau, en renversant les mentalités dans le sens de l’amour et de l’Evangile.

Au service du bien commun, ils sauront allier aspirations individuelles, justice sociale, démocratie et paix. (…)

Que chaque citoyen, en allant voter, montre sa volonté de prendre  sa part dans la recherche du bien commun. » (Déclaration du Conseil permanent de la Conférence épiscopale de France, 11 décembre 2013)

Dominique Soupé

Ajouter un commentaire