TON ROYAUME N’EST PAS DE CE MONDE

  mgr-pascal.jpg Le dimanche qui vient célèbre la fête du Christ Roi de l'univers. 

   Pour nous y préparer, les textes de la semaine offrent à notre méditation deux modèles de « tableaux ». D'un côté, les descriptions impressionnantes du livre de l'Apocalypse révèlent la souveraineté majestueuse et puissante de l'Agneau de Dieu placé sur le trône divin. À mesure que se déploie le paysage du Ciel, nous découvrons l'ampleur du règne du Christ. Des passages montrent clairement que la Création tout entière est présente au monde céleste. 

   D'un autre côté, les évangiles de la semaine nous préparent à la fête du Christ Roi en insistant sur la détermination de Jésus à marcher vers Jérusalem, la ville sainte où il parachève le don de sa vie pour l'humanité. Sur le chemin, les obstacles sont nombreux. Par des paraboles souvent, il donne des explications sur l'avènement du Royaume de Dieu. De façon claire, Jésus insiste sur l'urgence de son déploiement et, par voie de conséquence, sur l'urgence pour chacun de ses auditeurs de prendre les décisions qui conviennent en vue de situer leurs vies dans les pas du Seigneur. 

   Au cœur de la Création, les « vivants » jouent ainsi un rôle déterminant quant au rythme sur lequel le Règne de Dieu s'étend dans le monde humain. La parabole de la pièce d'or entendue mercredi dernier invite tout chrétien à ne pas cacher « dans un linge » la générosité, la charité et la joie divines. Dans son homélie du 19 novembre, le Pape François formule cette urgence de façon toute simple et décisive : « Pensons sans cesse à nous convertir, de façon à être de vrais chrétiens ». 

+ Monseigneur Pascal CHANG SOI

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2014-11-28