Es-tu le Messie?

Aa jp cot   L'évangile de dimanche rapporte des paroles qui éclairent la proximité de Jésus avec son Père et avec ceux qui sont prêts à écouter sa voix (Jn 10,27-30). Jésus accomplit les œuvres du Père au point de ne faire qu'un avec Lui. Messie et Seigneur, Jésus donne la vie éternelle à ceux qui écoutent sa voix et aucune puissance ne pourra le séparer de ses « brebis ».

   L'extrait évangélique passe cependant sous silence le contexte dans lequel Jésus dit ces paroles. En réalité, la tension est grande entre Jésus et ses interlocuteurs. Au fil de la discussion, ces derniers expriment de l'agacement, puis de la colère au point de vouloir lui lancer des pierres.

   Tout est parti d'une sommation : « Si tu es le Messie, dis-le nous ouvertement ! » Le problème n'est pas que Jésus parle de manière cachée et incompréhensible. Bien au contraire, il parle sans détours de l'intimité qui existe entre le Père et lui avec ses conséquences salutaires pour le monde et les hommes.

   C'est cela précisément que les interlocuteurs n'admettent pas. Comment un simple homme pourrait-il connaître de cette manière Yahvé, le Dieu tout-puissant ? Comment aussi peut-il être le « pain descendu du ciel », donner sa chair à manger, son sang à boire et procurer la vie éternelle ?

   Défaisons-nous pourtant de l'idée que ces questionnements ne nous concernent pas. Bien qu'habitués à entendre ces paroles de Jésus, nous avons en réalité presque autant de difficultés à les intégrer réellement dans nos vies.

   Citer des paroles de l'Evangile ne suffit pas pour se dire pleinement chrétiens. Cela peut impressionner ceux qui nous entendent, mais  prenons-nous la mesure de ce que dit le Christ d'abord pour nous-mêmes ? L'intimité avec le Christ et son Père relève d'une grâce donnée et donc à accueillir.

+ R.P. Jean Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2016-04-16