La vie consacrée dans tous ses états

Aa jp cot

   L'année spéciale dédiée à la vie consacrée ouverte en novembre 2014 par le pape François s'est terminée le 2 février dernier, jour de la fête de la Présentation du Seigneur au Temple. Localement, c'est à l'église Saint-Paul de Mahina que nous nous sommes retrouvés pour célébrer ce moment avec les religieux, religieuses et personnes consacrées du diocèse.

   Il est bon de rappeler que la vie consacrée désigne différents états de vie par lesquels des personnes s'engagent de manière radicale à la suite du Christ, généralement en vivant les conseils évangéliques de l'obéissance, de la pauvreté et de la chasteté. Ces personnes peuvent appartenir à des Congrégations (Clarisses, Pères des Sacrés Cœurs, Frères de l’Instruction Chrétienne…), elles sont alors connues comme religieux, religieuses ; mais il peut y avoir aussi des laïcs consacrés qui vivent ces conseils « dans le monde » sans être affiliés à une congrégation religieuse.

   L'année de la vie consacrée a jeté une belle lumière sur cette vocation. Être consacré signifie être mis à part dans une offrande totale de soi au Seigneur et être envoyé en mission dans le monde, comme le Christ Jésus l’a vécu lui-même.

   Dans son message final, le pape François a choisi trois mots pour évoquer l'essence de toute vie consacrée : prophétie, proximité, espérance. Comme prophétie, la vie consacrée est un témoignage authentique par lequel le Christ lui-même est rendu présent et le Royaume de Dieu manifesté. C'est parce que le trésor ou la perle a été découverte que se produit le renoncement aux précieux biens de la liberté, de la possession des biens matériels et de l'amour charnel. « Dieu vit tout ce qu’il avait fait, c’était très bon ! » (Gn 1, 31)

   Puisqu'ils offrent la possibilité de vivre comme le Christ a vécu, les conseils évangéliques ne diminuent donc en rien l'humanité des personnes. Ils ne les rendent pas non plus supérieures. Bien au contraire, pauvreté, chasteté et obéissance permettent le détachement nécessaire pour être proche de chaque homme et femme rencontré sur la route et partager avec eux leurs joies et leurs peines.

   L'espérance qui naît de toute vie consacrée au Seigneur tient précisément à la manifestation qu'il est possible de vivre à la suite du Christ de manière heureuse et de satisfaire ses aspirations profondes à une vie simple et généreuse, une vie pleine de compassion et de bonté.

   La vie consacrée à travers le charisme des fondateurs des Congrégations est source d'une grande richesse spirituelle et humaine pour l'Eglise, pour notre diocèse et pour l'humanité. C'est pourquoi nous avons à la promouvoir dans nos communautés et dans nos familles. À tous ceux et celles qui ont accepté de suivre ce chemin, nous adressons nos encouragements et notre admiration et notre prière ; par leur présence et leur témoignage, l’Esprit Saint enrichit et éclaire la vie et la mission de l’Eglise.

+ R.P. Jean Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2016-02-17