Le SDV compte sur votre soutien

Aa jp cot

Ce samedi 8 octobre, notre Service Diocésain des Vocations (SDV) anime une journée de rencontre à la paroisse Maria-no-te-Hau de Tautira. Des jeunes, des servants d'autel, des confirmands, des parents sont attendus. Nous espérons que les fidèles viendront nombreux.

Les membres du SDV sont des religieux de Ploërmel, des Sacrés-Cœurs, du monastère des Clarisses, de Saint-Joseph-de-Cluny, de Jésus-Sauveur, la Famille-Marie-Jeunesse, un prêtre diocésain du Grand Séminaire, une laïque consacrée, le directeur du Petit Séminaire et la directrice du Foyer Jean XXIII. Dans les paroisses, le SDV peut s'appuyer sur la précieuse collaboration des fidèles « relais vocationnels » désignés par leurs responsables paroissiaux.

Depuis son installation en 2011, le SDV a déjà mené nombre d'actions : la plupart des paroisses de Tahiti ont été visitées, tous les établissements scolaires privés (collèges et lycées), il y a eu un déplacement sur l'île de Moorea, un week-end dans les paroisses de Mataiea et Papeari, sans oublier des journées de rencontre, d'approfondissement, et des retraites d'éveil à la vocation.

Pour cette nouvelle année pastorale 2016-2017, le SDV a choisi de poursuivre le contact avec les fidèles en intervenant principalement au sein des paroisses. Le secteur de la Presqu'île vient en premier. Les journées de rencontre du 8 octobre à Tautira, du 19 novembre à Taravao, du 3 décembre à Toahotu préparent les deux retraites vocationnelles prévues en janvier et février.

Dieu soit béni, l'activité du SDV a porté des fruits. Il y a eu des entrées dans les foyers vocationnels diocésains et religieux, au Grand Séminaire. Un certain nombre de jeunes fréquentent les diverses maisons et sont sur un chemin d'approfondissement de leur vocation.

Mais « la moisson est abondante... », et les ouvriers manquent encore. L'âge moyen des diocésains et des religieux augmente. Le renouvellement des générations ne se fait pas. Et le champ missionnaire à couvrir est vaste !

Avec l'expérience, nous pouvons livrer deux constats rapides, sans pouvoir être exhaustif ici. Tout d'abord, les fidèles sont en général peu sensibles au thème de la vocation. La vie de prêtre ou de religieux n'apparaît pas attrayante de prime abord aux yeux des jeunes et aussi de leurs parents. Les familles sont pourtant un terreau essentiel pour les vocations !

Ensuite, étant donné que la vie presbytérale et la vie religieuse reposent sur une relation personnelle et intime avec le Christ, le SDV tente dans ses actions de créer les conditions d'une vraie rencontre avec le Seigneur. Or, nous constatons souvent chez les jeunes de grandes difficultés à entrer dans une démarche de silence et d'intériorisation. Ils sont agités par le bruit du monde extérieur. En paroisse, ils ont l'habitude de mener des actions tonitruantes.

Nous ne baissons pas les bras pour autant. Nous avons l'assurance de l'aide du Seigneur. Sa volonté est que son Eglise continue de prodiguer paix et miséricorde à travers les âges. Nos prières, nos paroles, nos actes peuvent aussi y contribuer.

+ Père Jean-Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2016-10-10