Retour sur une visite

eglise-cath-papeete-1.jpg            Lors de sa visite parmi nous pour les 50 ans de notre diocèse, S.E Mgr Martin Krebs a eu l’occasion de nous interpeller sur notre façon de vivre notre Foi. A ceux qui s’impatientent de n’avoir pas d’évêque dans le diocèse, il redit cette parole du Christ à ses disciples : « Je ne vous laisse pas orphelins ». Il nous invite ainsi à la confiance, l’Eglise de Polynésie n’est pas oubliée. Nommer un évêque ne se fait pas à « pile ou face ». C’est une décision qui implique un certain nombre de responsables dans l’Eglise avant que le Saint Père ne se prononce. C’est une décision  qui demande réflexion, et même si certains regrettent la lenteur du procédé, il faut louer la sagesse qui prévaut pour une décision de cette importance.

Dans le même temps, Mgr Krebs nous invite à ne pas nous lamenter, mais à relever nos manches pour prendre davantage en charge la vie de notre diocèse, que nous soyons laïcs, religieux, religieuses, prêtres. Certes, nous avons à nous confier au Christ et à la puissance de l’Esprit Saint, mais c’est par nous, par nos engagements que le Christ et l’Esprit agissent au milieu des hommes. C’est par nos mains, nos voix, notre regard et notre écoute que nous sommes des pierres vivantes de l’Eglise. Nous avons mission de témoigner de la miséricorde du Seigneur, par nos actes et par des moyens concrets. La visite de Mgr Krebs à l’accueil Te Vaiete est de ce point de vue, hautement significative.

Mgr Krebs nous a également invités à ne pas craindre les difficultés, à tenir bon dans l’annonce du message de l’Evangile, et pour cela, à rester toujours ouverts au dialogue et à la rencontre qui permettent d’avancer ensemble. A celui qui, en se proposant de le suivre, chercherait confort et sécurité, Jésus rappelle que « le fils de l’Homme n’a pas de pierre où reposer sa tête ». C’est à partir du monde tel qu’il est, avec ses grandeurs et ses laideurs, que nous devons construire et non en attendant les conditions idéales d’un monde rêvé… Nous risquerions d’attendre longtemps !

Cette semaine s’ouvrent les « écoles de Juillet » qui vont rassembler pendant un mois des laïcs, hommes, femmes, jeunes, désireux de se former et d’approfondir leur connaissance de la Foi. Mgr Krebs a relevé la chance que notre diocèse avait de pouvoir fournir cette formation, et l’importance de ces écoles pour la vie de notre Eglise locale. C’est une belle façon de relever nos manches pour participer plus activement au dynamisme de nos communautés, c’est une façon de relever le défi de la formation  et de croire que chacun peut apporter sa contribution en se préparant aux responsabilités qui lui seront confiées. Que ces écoles de Juillet soient pour les participants un temps fort leur permettant d’approfondir leur amour et leur connaissance du Christ et ainsi, de servir mieux encore l’Eglise et les Hommes. A tous les participants à ces écoles, je souhaite bon courage et bonne route !

+ Père Jean-Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2016-07-09