Visitation et sanctification

Aa jp cot   Cette semaine a été marquée par la fête de la Visitation du 31 mai qui célèbre la belle rencontre de la Vierge Marie et de sa cousine Élisabeth. En elles, les deux femmes sont porteuses d'un immense espoir pour l'humanité : le Précurseur Jean le Baptiste qui prodiguera un baptême pour le pardon des péchés, et le Sauveur Jésus-Christ qui parachèvera l’œuvre de réconciliation du Père avec l'humanité dans sa mort et sa résurrection.

   En Marie et Elisabeth, ce sont deux types de spiritualité que nous pouvons contempler et accueillir pour notre vie chrétienne. D'une part, une spiritualité « de la visite », enceinte alors qu'elle ne connaît pas d'homme, Marie ne s'enferme pas chez elle par peur des rumeurs. Elle sort et prend en toute hâte le chemin vers la maison de sa cousine.

   Nous nous rappelons ici la merveilleuse œuvre accomplie par les membres du Rosaire vivant qui ont visité tant de familles en ce mois de mai pour leur apporter la présence maternelle de Marie. Et nous continuons de prier pour toutes ces familles.

   En Élisabeth, c'est précisément une spiritualité « de l'accueil » qui se rend visible. En entendant la salutation de Marie, Élisabeth dit une parole qui va rester à jamais gravée dans la mémoire chrétienne : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le fruit de tes entrailles est béni ».

   La visite et l'accueil, voilà deux façons de vivre l'évangile désormais profondément ancré dans l'attitude chrétienne grâce à ces deux femmes fortes qui ont accueilli la promesse divine d'une naissance miraculeuse. Et nous voilà aussi à travers elles projetés dans la contemplation du Dieu Emmanuel qui, le premier, a pris l'initiative de « visiter » les hommes et d'accueillir leurs espérances par Jésus-Christ.

   L'évangile qui raconte l'épisode de la Visitation souligne la présence de l'Esprit Saint. C'est par Lui qu’Élisabeth et son enfant tressaillent d'allégresse. Et c'est par l'effet de cette parole inaugurale que Marie proclame la belle prière du magnificat affirmant un formidable renversement des voies du salut en faveur des pauvres et des humbles.

   Les modèles de Marie et Élisabeth étendent leur joie et leur bienveillance sur les prêtres diocésains et religieux réunis pour une « journée de sanctification » le vendredi 03 juin. En ce jour célébrant la solennité du Sacré-Cœur de Jésus, les prêtres de notre diocèse se rappellent la beauté de leur mission. Comme ministres ordonnés, ils sont les témoins sacramentels des attitudes divines de la visite et de l'accueil et de l'extraordinaire espérance que suscite la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ.

+ Père Jean-Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire