Assemblée des évêques

Mgr Cottanceau

            Début Septembre avait lieu près de Suva (Iles Fidji) l’assemblée de la conférence des évêques du Pacifique dont fait partie le diocèse de Papeete. Et début Novembre se tenait à Lourdes l’assemblée des évêques de France métropolitaine à laquelle sont invités les évêques de la France d’Outre-mer. Ces assemblées sont l’occasion pour les évêques d’exercer leur collégialité épiscopale. En effet, l’évangélisation est l’horizon de l’Eglise, et les évêques sont appelés à porter ensemble cette mission. Chaque évêque a charge de son diocèse, mais il est aussi coresponsable de l’Eglise universelle en lien avec le Saint Père. Les conférences épiscopales sont donc un moyen pour permettre aux Evêques d’une même nation ou d’un même espace géographique de se concerter et de se donner les moyens nécessaires pour le bon exercice de la charge de chacun. Rappelons que les défis de la mission ne sont pas limités aux frontières de chaque diocèse. Ils les débordent de toutes parts. Ainsi, chaque conférence s’inscrit dans des réalités culturelles, sociétales et ecclésiales communes et permet de se donner les moyens d’expertise et les moyens pastoraux que chacun ne peut trouver localement. Cette réflexion et ce travail en commun permettent à chaque évêque de prendre sa part dans la vie de l’Eglise, une Eglise qui dépasse son propre diocèse. A la racine de ce travail en commun se trouvent l’humilité, l’ouverture aux autres, la collaboration, la complémentarité, l’écoute commune de ce que l’Esprit dit aux Eglises.

            Parmi les thèmes concrets abordés, et en rapport avec l’actualité, la douloureuse question de la pédophilie qui fut l’objet principal de la réflexion des évêques du Pacifique. Quelle façon de former les futurs prêtres dans l’Eglise pour leur apprendre à se situer eux-mêmes face à leur sexualité et à faire face aux situations douloureuses qu’ils peuvent rencontrer ? Comment accompagner les victimes, et signaler les auteurs ? Comment mettre en œuvre les procédures juridiques dans le respect des personnes… Autre point abordé, la formation des futurs prêtres dans les séminaires. Le Vatican a publié cette année de nouvelles lignes directrices pour la formation des futurs prêtres, et a demandé à chaque conférence épiscopale de s’approprier ces nouvelles orientations. A l’ordre du jour également la préparation du futur synode sur « Les jeunes, la Foi et le discernement vocationnel » qui débutera en Octobre 2018. Des jeunes divers, entre 16 et 29 ans… une opportunité pour nos églises diocésaines de se mettre à leur écoute, de chercher comment faciliter leur participation à la vie des communautés Chrétiennes, de les accompagner dans leur recherche spirituelle et dans la construction d’une vie affective stable.

            Lors de l’assemblée des évêques de France, l’intervention de Mgr MIRKIS, archevêque de Kirkouk (Irak) et celle des évêques de rite oriental (Arménie, Liban, Ukraine) a permis d’aborder le sort des populations obligées de fuir leur pays, et des Chrétiens persécutés, mais aussi des minorités religieuses non Chrétiennes également persécutées. Le témoignage de Foi de ces frères Chrétiens, les choix crucifiants qu’ils doivent faire témoignent de la profondeur de leur attachement au Christ et au message de l’Evangile. Ils interpellent nos communautés sur la défense de la vie, sur la qualité de notre lien de famille, sur les tentations de replis identitaire et sur les choix que nous avons à faire…

            Oui, ces assemblées d’évêques témoignent du souci que l’Eglise doit porter en tout lieu d’annoncer l’Evangile pour que les Hommes aient la vie. Elles ouvrent les horizons et font éclater les frontières, elles unissent tous les pasteurs dans une même mission et dans le respect des différences qui donnent à notre humanité sa si grande richesse.

+ Monseigneur Jean Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire