Tous missionnaires

Mgr CottanceauDu 15 au 22 Octobre a lieu la semaine missionnaire mondiale pendant laquelle l’Eglise nous invite à redécouvrir l’importance de la mission au cœur de nos vies et de la vie de l’Eglise. Pendant longtemps, l’idée de mission était liée aux « missionnaires », ces prêtres, religieux et religieuses qui franchissaient les mers pour porter la Bonne Nouvelle aux peuples qui ne la connaissaient pas encore. Et c’est bien ainsi que par les missionnaires protestants et catholiques, l’Evangile s’est implanté en Polynésie. Cet élan missionnaire s’enracine dans la Parole de Dieu depuis les Prophètes comme Jérémie « Ecoutez, nations, la Parole du Seigneur, annoncez dans les îles lointaines », jusqu’au Christ demandant à ses apôtres d’aller faire des disciples dans toutes les nations.

Mais la mission n’est pas réservée aux prêtres, religieux et religieuses. Dans son « Message pour la journée mondiale des missions 2017 », le pape François nous rappelle en introduction que « l’Eglise est missionnaire par nature. Si ce n’était pas le cas, elle ne serait plus l’Eglise du Christ mais une association parmi tant d’autres qui, bien vite, finirait par épuiser son but et disparaître. C’est pourquoi nous sommes invités à nous poser un certain nombre de questions qui touchent notre identité chrétienne même et nos responsabilités de croyants dans un monde confus par tant d’illusions, blessé par de grandes frustrations et lacéré par de nombreuses guerres fratricides qui frappent injustement les innocents en particulier ».  Tous missionnaires ! Nous le sommes ou nous sommes appelés à le devenir chaque jour davantage. Par notre Baptême, par notre Confirmation, nous sommes envoyés pour partager ce que nous avons découvert et témoigner du Christ et de son amour, en nous laissant guider par l’Esprit qui nous pousse vers nos frères et sœurs. Cela exige de notre part de quitter notre tranquillité, nos certitudes paralysantes. Le Saint Père nous le rappelle : « Il s’agit de « sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Evangile» (Exhortation apostolique Evangelii gaudium, n. 20). La mission de l’Eglise stimule une attitude de pèlerinage continuel à travers les différents déserts de la vie, à travers les diverses expériences de faim et de soif de vérité et de justice. » (Message §7)

            Qu’en est-il maintenant de ces « pays de mission » ? Plus besoin de franchir des mers ou de traverser des continents, ces « îles lointaines » sont tout près de nous : le monde des exclus qui vivent sous les ponts et dans les recoins sombres, et que nous côtoyons sans les voir, le monde des jeunes avec leur langage, leurs rites, leurs réseaux, un monde souvent si difficile à comprendre pour les parents, les adultes, le monde des personnes âgées, seules, le monde de ceux qui, désorientés, cherchent un sens à leur vie etc… Etre missionnaire, c’est porter, proposer le Christ à ceux qui sont à nos portes, comme le rappelle le Pape François : « Le monde a essentiellement besoin de l’Evangile de Jésus Christ. Au travers de l’Eglise, il continue sa mission de Bon Samaritain, en soignant les blessures sanglantes de l’humanité, et de Bon Pasteur, en cherchant sans relâche celui qui s’est égaré sur des chemins tortueux et sans but ». (Message §5)

            Le Saint Père n’oublie pas les jeunes : « Les jeunes représentent l’espérance de la mission. La personne de Jésus et la Bonne Nouvelle qu’il proclame continuent à fasciner de nombreux jeunes. Ils cherchent des parcours au travers desquels mettre en œuvre le courage et les élans du cœur au service de l’humanité » (Message §9). Ces jeunes de nos paroisses, de nos groupes et de nos mouvements se retrouvent ce Samedi 14 pour préparer le synode des Evêques sur le thème « Les jeunes, la Foi et le discernement vocationnel ». Belle occasion pour eux de prendre au sérieux la dimension missionnaire qui leur revient dans l’Eglise.  Puissions-nous leur emboiter le pas pour chercher comment être missionnaires dans notre vie Chrétienne de tous les jours.

+ Monseigneur Jean-Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2017-10-12