Famille et mission

Mgr Cottanceau            Ce Dimanche aura lieu à Paea la fête des familles organisée par l’Association Familiale Catholique (AFC) de Polynésie Française. L’occasion est toute indiquée pour évoquer ici les propos tenus par S.Em. le Cardinal Kevin FARREL, préfet du Dicastère (Ministère) pour les Laïcs, la Famille et la Vie lors de son intervention devant les 75 évêques présents au séminaire de formation pour les nouveaux évêques à Rome. Celui-ci nous rappelle l’importance de la participation à plein titre des familles à l’activité missionnaire de l’Eglise. Evoquant ce qu’il appelle « les priorités de l’apostolat des familles », il les présente ainsi : « a/ Le témoignage rendu au travers de l’exemple de sa propre vie, à l’indissolubilité et à la sainteté du lien matrimonial – b/ L’affirmation du droit et du devoir appartenant par nature aux parents à éduquer chrétiennement leurs enfants – c/ Défendre la dignité et la légitime autonomie de la famille… Que les familles collaborent avec les hommes de bonne volonté pour que ces droits soient parfaitement sauvegardés par la législation civile » Puis le cardinal FARREL énumère la liste de ce qu’il appelle « les sept œuvres de miséricorde de la famille », telles qu’elles sont énumérées dans le décret sur l’Apostolat des laïcs du Concile Vatican II au § 11, à savoir : « 1/ Adopter les enfants abandonnés – 2/ Accueillir aimablement les étrangers – 3/ Aider à la bonne marche des écoles, conseiller et aider les adolescents – 4/ Aider les fiancés à mieux se préparer au mariage – 5/ Donner son concours au catéchisme – 6/ Soutenir époux et familles dans leurs difficultés matérielles ou morales – 7/ Procurer aux vieillards non seulement l’indispensable mais les justes fruits du progrès économique ».

            La famille chrétienne, poursuit-il, est fondée sur le sacrement du mariage, et à ce titre elle est image et participation à l’alliance d’amour qui unit le Christ et l’Eglise : « L’union entre les époux, le dialogue entre les parents et les enfants, le respect pour les personnes âgées, l’attention envers les malades et les handicapés sont fruits de cette charité divine que l’Esprit Saint met dans le cœur des croyants et qui devient un signe de la présence spéciale de Dieu au sein des familles chrétiennes ». Ainsi, les familles doivent donc être considérées par les pasteurs de l’Eglise non pas comme « objet » de la pastorale, mais comme « sujet » de la pastorale : « la mission des familles est basée sur la communion et sur le témoignage rendu à la vie. La famille est missionnaire en tant que famille et non pas par chacun de ses membres pris séparément. La famille… doit témoigner au monde de ce qu’elle est et ce qu’elle vit en son sein : l’accueil de la vie sous toutes ses formes et la communion de personnes ainsi que l’unité rendue possible par le Saint Esprit »

            Puissent chacune de nos familles accueillir ces orientations… Elles pourront nourrir notre réflexion et nous aider à fonder notre façon de vivre cette mission que l’Eglise confie à la famille.

+ Monseigneur Jean Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2018-10-05