Pour une sainteté reçue de l'Esprit

Pere vetea docteur en droit

Le temps pascal suit son cours. Les textes de la messe accompagnent notre marche jusqu’au point culminant de la réception de l’Esprit par les apôtres le jour de la Pentecôte. Les passages d’évangiles, tirés de saint Jean, mettent en relief la continuité de la présence du Christ tandis qu’approche son départ définitif célébré à l’Ascension.

En parallèle, les premières lectures sont extraites du livre des Actes des Apôtres. Elles déploient sous nos yeux déjà l’action de l’Esprit dans les toutes premières communautés chrétiennes, signe que la promesse du don de l’Esprit par le Christ se réalise effectivement. Des évangiles aux premières lectures, il y a dès lors une continuité qui se prolonge jusqu’à aujourd’hui dans nos communautés et dans le cœur des croyants.

Nous attirons l’attention sur les discours que Pierre adresse au peuple Juif dans les Actes des Apôtres. Pierre est virulent à l’encontre de ses compatriotes, criant haut et fort leur responsabilité dans la mort du Christ. Ces passages risquent de nous faire tomber dans le piège de l’antijudaïsme. L’expression de « peuple déicide » a malheureusement été employé au cours de l’histoire pour justifier une relation haineuse. Qu’il soit bien clair pour tous que ce temps est révolu.

L’Évangile du Christ apaise les cœurs et provoque irrémédiablement le rejet de la violence et de la haine. Un détail crucial est mentionné par les évangiles qui relatent les moments où le Christ ressuscité se rend présent au milieu des apôtres. Pour se faire reconnaître, il montre explicitement ses blessures, manière de nous montrer que celles-ci ne sont pas pour lui sources de rancœur et de désir de vengeance (à la différence très souvent de nous), mais au contraire sources de vie.

Dans son exhortation apostolique sur la sainteté, le pape François affirme que la sainteté, « c’est vivre les mystères de sa vie en union avec lui », s’associer à sa mort et à sa résurrection de façon « à mourir et à ressusciter constamment avec lui ». Que chacun reçoive l’Esprit du Christ pour une vie chrétienne sans colère et pleine de Vie.

B.V.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2018-04-20