Presbyterium

Mgr Cottanceau            Du Lundi 15 au Mercredi 17 à midi, les prêtres exerçant leur ministère dans le diocèse étaient réunis à Tibériade pour la rencontre du Presbyterium. Vingt et un avaient répondu présent. Cette rencontre annuelle est une réunion de travail, à la différence de la retraite des prêtres qui a lieu également chaque année dans la première semaine de Carême. Cette rencontre permet aux participants de se retrouver et de faire grandir l’unité, au-delà des différences. Elle rassemble prêtres diocésains, prêtres religieux et ceux qui travaillent dans le diocèse mais sont « prêtés » par d’autres diocèses. Elle permet d’aborder les dossiers importants pour notre pastorale diocésaine, et donne l’occasion de débats et d’échanges, parfois un peu rudes, mais toujours avec le souci de nous enrichir réciproquement de nos idées et de nos points de vue.

            A l’ordre du jour, un tour d’horizon de nos paroisses, des avancées, des difficultés que chacun peut rencontrer. Ce fut l’occasion de souligner les points positifs : de plus en plus d’équipes missionnaires vont à la rencontre de ceux qui ne fréquentent pas ou plus l’Eglise ; de nombreuses retraites ou « mini-retraites » sont organisées pour les couples, les familles, les membres des groupes de Rosaire. A noter également l’effort consenti par certaines paroisses pour la formation des adultes, formation permanente et formation de ceux qui se préparent à un sacrement (mariage, confirmation, baptême ou entrée en Eglise). De nouveaux groupes de jeunes voient le jour. Les difficultés : parfois un certain essoufflement des équipes engagées depuis un certain temps, défi de la formation des responsables de groupes de jeunes, difficultés liées à la drogue (ice en progression dans certains endroits) et à l’alcool qui menacent la vie et l’avenir des jeunes, difficultés à faire grandir l’unité dans les communautés.

            Le second point abordé concernait la façon dont les prêtres vivent leur ministère par rapport aux laïcs. Comment être serviteur et éviter ce qu’on appelle le « cléricalisme », cet abus de pouvoir qui menace autant les clercs que les laïcs en situation de responsabilité.

            Le troisième sujet concernait les finances des paroisses. Le diocèse a entrepris une réforme visant à unifier les comptabilités des paroisses pour une plus grande clarté et pour permettre un regard plus exact sur la situation financière de toutes les paroisses. Le débat eut lieu en présence de Mr Yves DELARRA, commissaire aux comptes, du RD Gaspar MAHAGA, économe diocésain et de Mr Guy BESNARD pour la partie informatique.

            Autre sujet abordé, la suite des Etats Généraux des Katekita qui eurent lieu fin Juillet 2018. L’échange fit remonter d’abord l’écho très positif de ces Etats Généraux, puis un certain nombre de propositions concernant la formation initiale des Katekita et le suivi dont ils auraient besoin après leur investiture.

            Furent abordés également différents thèmes comme la pastorale des jeunes, la pastorale des Vocations (avec l’intervention de la responsable diocésaine du service des vocations), la situation du Grand Séminaire, l’avenir de nos services de communication (écrit, radio, numérique…), avec le souhait que chaque paroisse ait une personne chargée de l’information. Enfin, fut évoquée la pastorale de préparation au mariage…

            Beaucoup reste à faire, certes, mais nous devons nous réjouir que certains dossiers commencent à bouger. Le chemin est encore long et sera difficile. Mais ne devons-nous pas nous souvenir que le Seigneur nous accompagne et nous donne sa force et sa confiance pour avancer ?

+ Monseigneur Jean Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2018-10-31