Comment la victoire du Christ peut-elle transformer des Eglises « en concurrence » ?

22981.jpg

La semaine de prière pour l’unité des chrétiens (du 18 au 25 janvier) a pour thème principal : « Tous nous serons transformés par la victoire de notre Seigneur Jésus-Christ. » (cf. 1 Co 15, 51-58)

Depuis 1904 des chrétiens de diverses dénominations ont initié un mouvement de réflexion et de prière pour l’unité des chrétiens. Depuis, de nombreuses actions ont été menées par le Conseil œcuménique des Eglises et le conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, mais aussi par des communautés œcuméniques.

Le thème de cette année met en lumière la « victoire » du Christ. Dans un contexte où les Eglises chrétiennes se livrent parfois à des rivalités laissant penser que l’une serait meilleure que l’autre, il est bon de placer les chrétiens face à l’appel du Christ : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » (Mc 9, 35)

La semaine de prière pour l’unité donne l’impression, parfois, d’un échange de politesses, de rencontres courtoises comme pour se donner bonne conscience et montrer que l’on s’inquiète de certaines divergences.

La « victoire » dont il s’agit n’est pas le résultat d’une lutte entre groupes différents, sorte de match ou de combat, mais c’est l’expression parfaite de l’action du Christ qui, par sa résurrection, triomphe de la mort.

Il ne s’agit pas de penser l’unité des chrétiens en fonction des Eglises diverses, mais davantage en terme de service, d’entraide, de soutien en faveur des faibles, des oubliés, des exclus… Il s’agit pour tout chrétien d’être d’abord fidèle au Christ en menant une vie de foi victorieuse par sa fidélité à l’Evangile.

Une telle attitude, soutenue par la prière, peut nous conduire au renouveau de certaines formes de vie ecclésiales qui nous sont familières et nous obliger à renoncer au doux confort de certaines pratiques qui nous éloignent de nos frères et sœurs en attente de secours.

Un premier signe de « transformation » par « la victoire du Christ » est de renoncer à toute concurrence entre chrétiens. L’unité se fera si nous reconnaissons que chacun(e) a sa place dans le plan de salut de Dieu, et si nous agissons tous pour lutter contre ce qui est mal.

                                                                                                                 D.S.

Ajouter un commentaire