Une fête de la lumière

vierge1.jpg

Depuis le IIème siècle, les Pères de l'Eglise, dont Saint Irénée de Lyon, exaltaient la sainteté de Marie. Avant même d’être un dogme, la Conception Immaculée de Marie était ancrée dans la foi la plus simple et la plus populaire (le dogme de l'Immaculée Conception a été proclamé par Pie IX en 1854). En 1643, une épidémie de peste ravage la ville de Lyon. Forts de cette tradition mariale, les autorités de la ville décident de se mettre sous la protection de la Sainte Vierge et promettent de l'honorer chaque année. L'épidémie de peste s'arrête.

Le 8 décembre 1852, la statue de la Vierge Marie est inaugurée en haut du clocher de la chapelle de Fourvière. Les Lyonnais avaient prévu d'associer un feu d'artifice à l'illumination de la statue, mais un orage éclate … Quand la pluie cesse des lumières apparaissent à toutes les fenêtres de la ville, les habitants ont placé des bougies sur le rebord des fenêtres. Les gens sortent dans les rues en criant : « Merci, Marie », « Vive Marie ». La tradition de la fête de lumière en l'honneur de l'Immaculée Conception est née.

Désormais d'autres villes et paroisses fêtent aussi l'Immaculée Conception en illuminant fenêtres et églises. Cette fête du 8 décembre a toute sa place dans le calendrier de l'Avent car la Vierge Marie, qui a trouvé grâce auprès de Dieu depuis sa conception, est une lumière sur notre route chrétienne. Tel un phare, elle nous guide dans le dédale du monde frappé par le sécularisme où le bien et le mal s'entremêlent.

Ô Vierge immaculée, sois notre lumière pour que nous portions nous-mêmes la Lumière de ton Fils, Jésus.

D.S.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2013-01-14