La Parole de Dieu

Mgr CottanceauLe 30 Septembre 2019, le Pape François instituait une nouveauté dans le calendrier liturgique, le Dimanche de la Parole de Dieu », fixé au troisième Dimanche du temps ordinaire. Cette année, ce Dimanche de la Parole de Dieu tombe le 26 Janvier.

            En invitant l’Eglise - par le document « Aperuit illis » - à célébrer d’une manière particulière la Parole de Dieu lors de ce Dimanche, le Saint Père entend souligner toute la richesse et le caractère vivant du texte sacré. Voici ce qu’il écrit dans ce document : « Consacrer de façon particulière un dimanche de l’Année liturgique à la Parole de Dieu permet, par-dessus tout, de faire revivre à l’Église le geste du Ressuscité qui ouvre également pour nous le trésor de sa Parole afin que nous puissions être dans le monde des annonciateurs de cette richesse inépuisable …. J’établis donc que le IIIe Dimanche du Temps Ordinaire soit consacré à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu. Ce dimanche de la Parole de Dieu viendra ainsi se situer à un moment opportun de cette période de l’année, où nous sommes invités à renforcer les liens avec la communauté juive et à prier pour l’unité des chrétiens. Il ne s’agit pas d’une simple coïncidence temporelle : célébrer le Dimanche de la Parole de Dieu exprime une valeur œcuménique, parce que l’Écriture Sainte indique à ceux qui se mettent à l’écoute le chemin à suivre pour parvenir à une unité authentique et solide. » (Aperuit illis § 2 et 3)

Tous les fidèles sont ainsi encouragés à une plus grande familiarité avec la Parole de Dieu afin de vivre plus en profondeur leur relation avec Dieu et avec leurs frères. Chaque communauté est donc invitée à trouver le moyen de vivre ce Dimanche comme un jour solennel, explique le Saint Père qui demande qu’une attention toute particulière soit accordée à l’homélie, « unique occasion » pour beaucoup de fidèles « de saisir la beauté de la Parole de Dieu et de la voir se référer à leur vie quotidienne ». Ce pourrait être une bonne occasion pour les croyants qui n’ont pas de Bible chez eux de s’en procurer une, afin, selon les paroles du Pape, « d’en continuer la lecture dans leur vie quotidienne, de l’approfondir et de prier avec la Sainte Ecriture ».

Le Saint Père insiste également sur l’importance de la formation des lecteurs de la Parole de Dieu dans le contexte de nos liturgies : « Il est fondamental de faire tous les efforts nécessaires pour former certains fidèles à être de véritables annonciateurs de la Parole avec une préparation adéquate… » et dans le contexte de la catéchèse : « Il est également souhaitable que les catéchistes, par le ministère dont ils sont revêtus, aident à faire grandir dans la foi, ressentant l’urgence de se renouveler à travers la familiarité et l’étude des Saintes Écritures, leur permettant de favoriser un vrai dialogue entre ceux qui les écoutent et la Parole de Dieu. »

Pour conclure, et à l’heure où dans notre diocèse se déroule une réflexion sur les offices en l’absence de prêtre, et sur la place de la Parole de Dieu par rapport à l’Eucharistie, il n’est pas inutile d’écouter St Jérôme, cité par le Pape Benoit XVI dans son exhortation apostolique « Verbum Domini » au § 56 : « Saint Jérôme affirme : « GASPNous lisons les Saintes Écritures. Je pense que l’Évangile est le Corps du Christ ; je pense que les Saintes Écritures sont son enseignement. Et quand il dit : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang (Jn 6, 53), ses paroles se réfèrent au Mystère [eucharistique], toutefois, le Corps et le Sang du Christ sont vraiment la Parole de l’Écriture, c’est l’enseignement de Dieu. Quand nous nous référons au Mystère [eucharistique] et qu’une miette de pain tombe, nous nous sentons perdus. Et quand nous écoutons la Parole de Dieu, c’est la Parole de Dieu et le Corps et le Sang du Christ qui tombent dans nos oreilles et nous, nous pensons à autre chose. Pouvons-nous imaginer le grand danger que nous courons ?»  Le Christ, réellement présent dans les espèces du pain et du vin, est présent analogiquement dans la Parole proclamée dans la liturgie. ». A méditer !!!

 + Mgr Jean Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2020-01-20