Motifs d'espérance

Mgr Cottanceau            Parmi les événements qui constituent la vie de notre diocèse, nous sommes souvent enclins à ne retenir que ceux qui mettent en relief les échecs, les faiblesses, les motifs de plaintes etc…  Pour reprendre un passage de l’évangile, l’Eglise est une barque fragile, ballotée par la tempête, et ceux qui sont dans cette barque aujourd’hui pourraient crier à leur tour : « Au secours, nous périssons ! » Souvenons-nous alors que le Seigneur Jésus est avec nous, et qu’il nous soutient de son Esprit qui continue de souffler sur ceux qui lui font confiance. Deux événements vont avoir lieu ces jours-ci qui, espérons-le, pourront être pour ceux qui veulent faire avancer l’Eglise, signes d’espérance et signes de cette présence de l’Esprit Saint agissant dans notre diocèse, bien que ces événements risquent de passer inaperçus… comme ces petites semences jetées en terre !

            Le premier événement aura lieu ce samedi 15 Février, avec la première rencontre d’étudiants dans les locaux de l’ancien Grand Séminaire, appelé à devenir l’aumônerie des étudiants de l’Université de Polynésie, des étudiants de l’ISEPP (Institut Supérieur de l’Enseignement Privé de Polynésie Française) et des étudiants en BTS de l’Enseignement Catholique. C’est un fait que dans notre diocèse, l’Eglise est absente du milieu étudiant, et il est plus que temps de réparer cette absence. Le Concile Vatican II dans sa déclaration sur l’Education Chrétienne nous dit : « …Les pasteurs de l’Eglise ne doivent pas seulement  prendre soin sans réserve de la vie spirituelle des étudiants… mais ils se préoccuperont de fonder aussi auprès des universités non catholiques des foyers et des centres universitaires catholiques où des prêtres, des religieux et des laïcs… offrent à la jeunesse universitaire une assistance spirituelle et intellectuelle » (Déclaration sur l’éducation Chrétienne, § 10). Soutenue par cette invitation, une équipe a été mise en place pour se lancer à l’aventure, avec le désir d’avancer en lien avec le Comité Diocésain de la Pastorale des jeunes et le Service Diocésain des Vocations. Souhaitons-lui bonne chance !

            Le deuxième événement est la mise en place très prochaine du Centre Diocésain de Préparation au Mariage (CDPM). Au départ, une analyse de la situation des couples qui se sont mariés à l’église et un constat, l’échec trop fréquent de leur union par le divorce ou la déclaration de nullité du mariage… A cette situation préoccupante, s’ajoute la difficulté des conjoints qui, une fois mariés, se retrouvent seuls pour faire face aux conflits inévitables qui peuvent surgir dans le couple, pour faire face à l’éducation des enfants etc… Nul doute que ces situations ont très souvent des conséquences dramatiques sur l’avenir des enfants. Il n’y a pas de solution miracle, certes, mais grâce à la mise en place de ce CDPM, notre Diocèse entend se donner les moyens pour renforcer la qualité de la préparation au mariage dans nos différentes paroisses. Comment ?

+ Par une meilleure formation de ceux qui se dévouent à cette tâche de préparation au mariage (au niveau humain : psychologie, gestion des conflits, sexualité et affectivité etc… au niveau Biblique, au niveau de la doctrine de l’Eglise sur le mariage etc…)

+ Par une mutualisation des compétences pour venir en aide aux paroisses qui en feraient la demande

+ Par la mise en place d’un « service après-vente » pour les couples désireux d’être aidés dans des moments de crise, ou par la proposition de retraites pour couples…

Souhaitons-leur aussi bonne chance.

            Merci à ceux qui ont fait le choix de se battre pour construire, dans la discrétion et le dévouement et faire avancer l’Eglise, au lieu de salir et de dénigrer. On peut toujours les rejoindre et prier pour eux !!!             

 + Mgr Jean Pierre COTTANCEAU

Ajouter un commentaire