Notre monde a besoin d'une révolution de l'amour

Dublin2018Le pape François vient de clore le week-end dernier une visite de deux jours à Dublin en Irlande à l’occasion du 9e Rassemblement mondial des familles. Cette rencontre est organisée par le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie tous les trois ans. La première initiative remonte à l’année 1994, date où les Nations-Unis avait décrété une « Année de la Famille ».

La rencontre débute par un congrès théologique-pastoral international et se termine par un week-end de festivités et de prières avec le pape. Le thème choisi pour cette année est : « L’Évangile de la famille : joie pour le monde ». Il s’inscrit dans la continuité de l’exhortation apostolique post-synodale Amoris Laetitia, « La joie de l’amour », de 2016.

L’un des grands enjeux de ce déplacement était de donner un coup d’accélérateur aux réformes dont l’Eglise a besoin. Depuis le début de son pontificat, François mise clairement sur les familles, les laïcs et les jeunes pour impulser un nouveau visage à l’Eglise.

Une révolution « par le bas » à rebours d’une institution connue pour enclencher des réformes par voie pyramidale depuis le sommet jusqu’à la base. Sa Lettre au Peuple de Dieu, publiée cette semaine et dans laquelle le pontife s’adresse directement aux les fidèles catholiques « pour éliminer ce fléau dans l’Eglise quel qu’en soit le coût » en est la preuve.

À Dublin, devant des milliers de fidèles, François a courageusement assumé les crimes commis par des membres de l’institution. Il a rencontré des victimes, adressé des demandes de pardon et réaffirmé son engagement pour « que soient prises des mesures vraiment évangéliques, justes et efficaces en réponse à cette trahison de la confiance ».

Lors de la messe de clôture, le pape a lancé ces mots aux fidèles : « Notre monde a besoin d’une révolution de l’amour ! Que cette révolution commence chez vous et dans vos familles ! » Que nos prières redoublent de ferveur pour le pape François, qu’il tienne bon au milieu des tribulations. Nos cœurs à tous ont grand besoin d’une révolution pour que l’amour ne soit plus jamais blessé.

Bessert .Vetea.

(Photo par: Des McMahon - https://www.worldmeeting2018.ie/fr/About/About-WMOF2018)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2018-08-30