Presbyterium

Mgr CottanceauDu Lundi 14 au Jeudi 17 Octobre a eu lieu à Tibériade la réunion des prêtres du diocèse, le « Presbyterium ». Cette rencontre a permis à chaque prêtre présent de faire le point et de partager sur l’année écoulée dans sa ou ses paroisses : Catéchèse enfants, jeunes et adultes préparant un sacrement, formation, temps forts, pèlerinages, Qualité des liturgies, Ouverture aux périphéries, Participation des jeunes, groupe de jeunes, etc…  Deux sessions furent ensuite consacrées à la réflexion sur la formation et le ministère des Katekita, dans le prolongement des Etats Généraux qui eurent lieu en Juillet 2018. Fut également abordée dans une autre session la réforme des comptabilités dans les paroisses, projet visant à uniformiser les comptabilités et de les rendre plus transparentes. Pour aider à cette réflexion, l’économe diocésain ainsi que Guy Besnard et deux membres de la société « Fic Expertise » étaient présents et ont fait part des avancées dans la mise en place du nouveau système comptable depuis l’an dernier. Une autre session fut consacrée aux parcours catéchétiques utilisés dans nos paroisses. Le responsable du Comité Diocésain de la Catéchèse, le RD Gérard PICARD ROBSON était venu accompagné de 4 autres membres de son équipe pour nous faire part des évolutions dans les méthodes catéchétiques, et pour entendre les questions posées par les prêtres présents. Au programme également, un temps de partage à partir de la lettre du St Père aux prêtres, publiée en Août 2019 et dont voici un extrait :

«Je combats pour que leurs cœurs soient remplis de courage» (Col 2,2)

Mon deuxième grand désir, en me faisant l’écho des paroles de saint Paul, est de vous conduire à renouveler notre courage sacerdotal, fruit avant tout de l’action de l’Esprit Saint dans nos vies. Face à des expériences douloureuses, nous avons tous besoin de réconfort et d’encouragement. La mission à laquelle nous avons été appelés ne nous entraine pas à être immunisés contre la souffrance, la douleur et même l’incompréhension [18] ; au contraire, elle nous pousse à les regarder en face et à les assumer pour laisser le Seigneur les transformer et nous configurer toujours plus à Lui…

Frères, reconnaissons notre fragilité, oui, mais laissons Jésus la transformer et nous pousser encore et encore à la mission. Ne perdons pas la joie de nous sentir ‘‘brebis’’, de savoir qu’il est notre Seigneur et notre Pasteur

Pour maintenir courageux le cœur, il est nécessaire… de faire croître et alimenter le lien avec votre peuple. Ne pas s’isoler des gens et des prêtres ou des communautés. Encore moins se cloîtrer dans des groupes fermés et élitistes. Ceci, dans le fond, asphyxie et envenime l’âme. Un ministre aimé est un ministre toujours en sortie ; et ‘‘être en sortie’’ nous conduit à marcher « parfois devant, parfois au milieu, parfois derrière : devant, pour guider la communauté, au milieu pour mieux la comprendre, l’encourager et la soutenir ; derrière, pour la maintenir unie et qu’elle n’aille jamais trop en arrière… »

La dernière session nous a permis de faire le point sur le « Centre de préparation au mariage » qui se met en place avec le P. Gilbert et son équipe, sur la création d’une aumônerie catholique des étudiants de l’UPF qui est en train de se constituer dans les locaux de l’ancien grand séminaire, le point également sur l’aumônerie de l’hôpital du Taaone et sur l’aumônerie des prisons.

Signalons également que nous avons pris une journée de détente entre nous, organisée au Fenua Aihere dont les paroissiens nous réservèrent un accueil somptueux. Qu’ils en soient ici vivement remerciés… Ce fut une belle occasion de mieux nous connaître et de renforcer ce lien si important entre prêtres d’un même diocèse.

+ Mgr Jean Pierre COTTANCEAU    

Ajouter un commentaire