P JP POTELLE Etienne premier martyr

Etienne 1er des diacres, 1er martyr

 

En faisant mémoire de Saint Etienne comme nous pouvons d’abord nous poser la question du diaconat. Comment et pourquoi, ou encore pourquoi et comment cela est équivalent, comment et pourquoi devient-on diacre ?

Les versets des actes des Apôtres qui précèdent ceux que nous avons lus nous renseignent sur cette démarche. Il s’agit dans l’Eglise apostolique des 1ers temps, c’est-à-dire dirigée par les apôtres eux-mêmes, il s’agit de s’organiser et surtout d’organiser les tâches matérielles.

Car il semble bien que les Apôtres soient un tantinet débordés : il n’est pas normal que nous délaissions la Parole de Dieu pour le service des repas (Ac 6,2)

En clair, les Pères Landry et Jean-Pierre n’auront plus beaucoup de temps pour préparer leurs homélies, dire leurs bréviaires, célébrer les sacrements, enseigner au grand séminaire etc…, s’il leur faut tous les matins ouvrir le portail et les salles de la paroisse, de veiller à la propreté de l’Eglise, des terrains et du cimetière, de réparer les réseaux d’électricité ou d’évacuation des eaux usées, j’en passe et des meilleures.

Quelle est la solution envisagée par les Apôtres : « Cherchez plutôt, frères, sept d’entre vous, qui soient des hommes estimés de vous, remplis d’Esprit Saint et de sagesse et nous leur confierons cette tâche » (Ac 6,3)

Et ces sept hommes vont être ordonnés : « On les présenta aux Apôtres et ceux-ci, après avoir prié, leur imposèrent les mains ». Ce fut la première ordination dans l’Eglise.

Alors vous allez me dire c’est très bien comme ça : les diacres Léon et Maurice, les élèves diacres éventuellement vont faire le sale boulot, les corvées et nous, nous allons pouvoir nous consacrer à nos dévotions.

Vous avez bien compris que ce n’est pas tout à fait de cette manière que cela fonctionne. Et nous avons eu la preuve ces derniers jours que les disciples de l’Eglise qui est à Punaauia souvent savent partager le service. Depuis trois jours la fourmilière s’est mise au travail, chacun son secteur, sa spécialité. Et aujourd’hui, cela continue, la fête peut battre son plein dans la joie d’être ensemble. Seul peut être, frère soleil et d’autre frères et sœurs feront grise mine, mais tant pis pour eux. Dieu vomit les tièdes.

Nous voilà tous serviteurs à l’exemple de notre Saint Patron, Etienne le premier des diacres, homme rempli de foi et d’Esprit Saint. Etienne, premier diacre, Etienne premier martyr.

Pourquoi premier martyr ? J’oserai dire parce que Jésus l’a annoncé.

Nous venons de l’entendre dans l’Evangile : « vous serez livrés aux tribunaux, on vous flagellera dans les synagogues ».

Cette situation prédite pas jésus est dramatique. C’est ce qui s’est passé dans les premiers temps de l’Eglise : « ils se précipitèrent sur lui, l’entraînèrent hors de la ville et commencèrent à lui jeter des pierres… ».

C’est aussi ce qui se passe pour nos frères chrétiens du moyen orient ; Irak, Iran, Egypte, …de l’Inde ou de l’Indonésie. Dans certains pays, c’est à coups de bombes qu’on oblige les gens à fuir sous d’autres cieux…

Nous les disciples de Jésus de la paroisse de Saint Etienne de Punaauia, nous n’avons pas à affronter de telles épreuves. Mais nous pouvons pourtant être appelés à « tenir bon » comme nous le demande Jésus. Tenir bon surtout dans des situations de contre témoignage qui nous font mal ; quand nos adolescents se détournent ou abandonnent la foi que nous leur avons transmise, quand dans le groupe de prière une parole injuste nous blesse, quand au bureau ou à l’atelier nous recevons moquerie de la part des collègues parce que nous osons nous dire chrétiens et ne pas suivre les slogans à la mode … 

Tenir bon comme Etienne, ne pas perdre l’espérance, croire envers et contre tout que Dieu ne peut nous refuser la grâce qui nous permettra de résister au jour le jour aux tentations, d’abandonner…

Tenir bon dans la foi comme Etienne, c’est peut être mystérieusement contribuer à aider des frères dans une détresse plus grande encore, tenir bon dans l’épreuve, c’est communier à la passion du Christ qui sauve le monde.

Amen.

Père Jean-Pierre POTELLE - Dimanche 27 janvier 2013 - Eglise de Saint Etienne

Ajouter un commentaire