P JP POTELLE La Pentecôte

Homélie de la Pentecôte

Messe de la veille au soir et jour

 

Après la résurrection de Jésus, les disciples furent déchirés, par des sentiments contradictoires.

D’une part ils avaient ressenti une joie immense à la vue de Jésus ressuscité ; ils l’avaient vu, l’avaient touché, avaient mangé avec lui. Mais d’autre part, devant la mission qu’il leur proposait ; aller enseigner toutes les nations, devant cette mission impossible, les apôtres avaient fortement ressenti leur faiblesse, leur insuffisance, leur pauvreté.

Ils étaient cachés derrière les portes de leurs maisons. Comment pouvaient-ils annoncer jusqu’au bout du monde, parmi toutes les nations, la Bonne Nouvelle de Jésus ?

Jésus n’était plus là, pour les encourager, les soutenir, les bousculer.

L’expérience de la Pentecôte, c’est d’abord l’expérience d’un retournement, d’une conversion. L’Esprit Saint a d’abord fait éclater leur petit monde centré sur eux-mêmes, sur leur « pito » dirions-nous ici. L’Esprit Saint a fait éclater leurs peurs, leurs doutes, leurs inquiétudes.

Ce que l’Esprit de Vérité révèle aux disciples, c’est que Dieu est plus grand que toutes leurs peurs.

La vérité de l’homme n’est pas sa finitude, sa faiblesse, son péché, la vérité de l’homme c’est cet amour infini de Dieu qui nous relève, nous soutient, nous pardonne et nous remet debout.

Cette expérience de la Pentecôte peut aussi devenir la nôtre. Car il est vrai que nous sommes nous aussi emprisonnés dans nos maisons d’impureté, de jalousie, de haine.

Nos querelles de toutes sortes nous empêchent nous aussi de laisser se déployer en nous la force de l’Esprit.

Nous sommes bien souvent centrés sur nous-mêmes, comme rivés à nos propres préoccupations, tellement, que parfois nous nous en rendons malades.

C’est d’abord de nous-mêmes que nous avons besoin d’être sauvés, d’être libérés.

Pour cela il faut accueillir l’Esprit qui nous appelle à devenir témoins, c'est-à-dire vivre de la parole de Jésus. C’est accepter de tout perdre en se perdant soi-même.

Que la Pentecôte soit pour nous une aventure spirituelle ; avec l’Église qui est née ce jour là, nous somme appelés à renaître du souffle de l’Esprit en laissant derrière nous tout ce qui nous empêche de vivre.  Amen.

 P Jean Pierre Potelle, pentetecôte,  dimanche 26 mai 2013, Outumaoro, Puanaauia, chapelle ND de l'Annnciation 

Ajouter un commentaire