P JP POTELLE / mauvais gérant

jp-potelle.png

Homélie du 25eme dimanche ordinaire  

Amos 8/4.7 Ps 112 1 Tim 2/1.8  Luc 16/1.13

 P JP Potelle

Aujourd’hui  nous avons écouté Amos. Qui est Amos ?  C’est d’abord un éleveur de bétail. Voici ce qu’il dit à propos de son métier. «  je n’étais pas prophète, je n’étais pas fils de prophète, j’étais bouvier … 7/14

Mais Dieu l’a appelé ! «  Le Seigneur m’a dit : Va prophétise Israël mon peuple. »  

Et la prophétie d’Amos va consister essentiellement à rappeler au peuple élu que le culte qui plait à Dieu c’est celui qui s’exprime dans l’humilité et la justice, la réponse d’Israël à l’amour de Dieu.

Dans l’humilité et la justice : ce sont les gestes de Dieu que nous devons imiter, car Dieu  comme nous l’avons chanté par le psaume 112 relève le faible, il relève le pauvre de la cendre,  pour qu’il siège parmi les princes, parmi les princes de son peuple.

Or que constate Amos ? Il constate que les riches parmi le peuple d’Israël cherchent toutes les astuces possibles et inimaginables pour augmenter leurs bénéfices et cela aux dépens des pauvres : «  nous allons diminuer les mesures, augmenter les prix,  fausser les balances ;  nous allons pouvoir acheter le pauvre pour une paire de sandales » ; c'est-à-dire, à la mesure de notre Fenua, nous pourrons acheter sa terre pour quelques boites de puatoro…. parce qu’il n’a plus un tara  pour acheter le ma’a.

 Amos est scandalisé à cause de son amour des pauvres et à cause de sa foi en Dieu.

 Quant à nous, peuple de Dieu de l’an 2013, ne trempons-nous jamais nos mains dans les fraudes  et les injustices, ne serait-ce qu’en nous taisant et en ne dénonçant pas  les injustices  qui sont sous nos yeux ? A chacun d’examiner sa conscience. Comment réagirions-nous si comme nos compatriotes de métropole et DOM nous devions faire notre déclaration de revenus annuelle ?

Vous allez me dire qu’il y a des responsables pour que la justice règne dans le monde ; « les chefs d’état et tous ceux qui ont des responsabilités » suivant la formule de St Paul dans sa lettre à Timothée, que nous venons d’entendre.  Et Paul dit qu’il insiste pour que l’on fasse des prières de demande et d’intercession pour eux. Cela fait partie entre autre de notre P.U , prière universelle.

Mais sur quoi est basée notre prière ? Paul là-dessus est clair. Notre prière est acceptée, elle est une vraie prière, parce qu’un homme, le Christ Jésus a rendu témoignage de la volonté de Dieu de sauver tous les hommes et parce que pour témoigner, cet homme, Jésus Christ, s’est donné lui-même en rançon pour tous les hommes.

Prier et rester les bras croisés est inutile.

Prier pour que ça aille mieux et refuser de mettre soi-même la main à la pâte c’est se moquer de Dieu.

Prier pour le salut du monde, pour que Jésus Christ soit connu et aimé à travers le monde et avoir honte de sa foi dans son milieu de travail est illusion.

Prier n’est pas action, mais d’un autre côté comment agir sans colère et avec des intentions pures sans avoir confier notre action au Seigneur dans la prière ?

Il y a une espèce de scandale dans l’évangile de ce jour : « ce gérant trompeur, le maitre en fait son éloge »

 En quoi ce gérant trompeur, cet escroc, n’ayons pas peur des mots, en quoi mérite-t-il les éloges de Jésus ?

Quand Jésus dit  « bravo, félicitations », il ne dit pas bravo pour l’escroquerie, il dit bravo pour l’esprit de décision. Le gérant est mis à la porte, il n’a plus rien, aussitôt il trouve une solution. C’est à cet esprit de décision que nous invite Jésus.

Voila ce que dit Jésus ;  cet argent dont vous risquez toujours de faire un si mauvais usage , cet argent qui vous pousse à certaines indélicatesse comme par exemple, éviter de payer vos dettes… cet argent  qu’attendez vous pour vous en dépouiller au service des pauvres ?  

Mais il n’y a pas que l’argent qui fait partie de nos biens auxquels nous tenons comme à la prunelle de nos yeux, il y a bien des points sur lesquels nous avons peut-être à nous convertir.

 Pour les jeunes :

  • Me mettre sérieusement à mes études
  • Faire sérieusement ma recherche d’emploi
  •  Répondre à la vocation que le Seigneur me propose
  •  Renoncer à cette habitude néfaste, à ce flirt
  • Me mettre à prier avec foi.

Pour les adultes :

  • Réparer cette injustice que j’ai commise
  •  Croire que l’amour est possible dans mon foyer
  • Pardonner, oublier cette rancune tenace qui m’habite
  • Aller me confesser, changer de vie
  • Accepter cette responsabilité que l’on me propose…

Nous sommes les fils de la lumière  serons-nous aussi habiles que les fils de ce monde qui gagnent beaucoup d’argent, serons-nous aussi habiles qu’eux, pour gagner notre place auprès de Dieu ?

P JP Potelle

ligne-fleur.jpg

1ère lecture :  Amos 8/ 4-7

Écoutez ceci, vous qui écrasez le pauvre pour anéantir les humbles du pays, car vous dites : « Quand donc la fête de la nouvelle lune sera-t-elle passée, pour que nous puissions vendre notre blé ? Quand donc le sabbat sera-t-il fini, pour que nous puissions écouler notre froment ? Nous allons diminuer les mesures, augmenter les prix, et fausser les balances. Nous pourrons acheter le malheureux pour un peu d'argent, le pauvre pour une paire de sandales. Nous vendrons jusqu'aux déchets du froment ! » Le Seigneur le jure par la Fierté d'Israël : Non, jamais je n'oublierai aucun de leurs méfaits. »

Psaume : Ps 112, 1-2, 5-6, 7-8

Louez, serviteurs du Seigneur, 
louez le nom du Seigneur !
Béni soit le nom du Seigneur, 
maintenant et pour les siècles des siècles !

Qui est semblable au Seigneur notre Dieu ? 
Lui, il siège là-haut. 
Mais il abaisse son regard 
vers le ciel et vers la terre. 

De la poussière il relève le faible, 
il retire le pauvre de la cendre 
pour qu'il siège parmi les princes, 
parmi les princes de son peuple.

2ème lecture : 1Timothée 2/ 1-8

J'insiste avant tout pour qu'on fasse des prières de demande, d'intercession et d'action de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d'État et tous ceux qui ont des responsabilités, afin que nous puissions mener notre vie dans le calme et la sécurité, en hommes religieux et sérieux. Voilà une vraie prière, que Dieu, notre Sauveur, peut accepter, car il veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à connaître pleinement la vérité.  En effet, il n'y a qu'un seul Dieu, il n'y a qu'un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, le Christ Jésus, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous les hommes. Au temps fixé, il a rendu ce témoignage pour lequel j'ai reçu la charge de messager et d'Apôtre — je le dis en toute vérité — moi qui enseigne aux nations païennes la foi et la vérité. Je voudrais donc qu'en tout lieu les hommes prient en levant les mains vers le ciel, saintement, sans colère ni mauvaises intentions.

Evangile : Luc 16, 1-13

Jésus disait à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu'il gaspillait ses biens. Il le convoqua et lui dit : 'Qu'est-ce que j'entends dire de toi ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car désormais tu ne pourras plus gérer mes affaires.' Le gérant pensa : 'Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? Travailler la terre ? Je n'ai pas la force. Mendier ? J'aurais honte. Je sais ce que je vais faire, pour qu'une fois renvoyé de ma gérance, je trouve des gens pour m'accueillir.' Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : 'Combien dois-tu à mon maître ? — Cent barils d'huile.' Le gérant lui dit : 'Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante.' Puis il demanda à un autre : 'Et toi, combien dois-tu ? — Cent sacs de blé.' Le gérant lui dit : 'Voici ton reçu, écris quatre-vingts.' Ce gérant trompeur, le maître fit son éloge : effectivement, il s'était montré habile, car les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière. Eh bien moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l'Argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles. Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est trompeur dans une petite affaire est trompeur aussi dans une grande. Si vous n'avez pas été dignes de confiance avec l'Argent trompeur, qui vous confiera le bien véritable ? Et si vous n'avez pas été dignes de confiance pour des biens étrangers, le vôtre, qui vous le donnera ? Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera le premier, et aimera le second ; ou bien il s'attachera au premier, et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'Argent. »

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2013-09-25