1 Jean 5/ 14-21

Mes bien-aimés, ce qui nous donne de l'assurance devant Dieu, c'est qu'il nous écoute quand nous faisons une demande conforme à sa volonté. Et, puisque nous savons qu'il écoute toutes nos demandes, nous savons aussi que nous possédons ce que nous lui avons demandé. Si quelqu'un voit son frère commettre un péché qui ne conduit pas à la mort, il priera, et Dieu rendra la vie au pécheur, puisque son péché ne conduit pas à la mort. Il y a un péché qui conduit à la mort, ce n'est pas pour celui-là que je dis de prier. Tout ce qui nous oppose à Dieu est péché, mais il y a des péchés qui ne conduisent pas à la mort. Nous le savons : l'homme qui est né de Dieu ne commet pas le péché ; le Fils qui est né de Dieu le protège et le Mauvais ne peut pas l'atteindre. Nous savons que nous appartenons à Dieu, alors que le monde entier est dominé par le Mauvais. Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu nous donner l'intelligence pour nous faire connaître Celui qui est vrai, et nous sommes en Celui qui est vrai, dans son Fils Jésus Christ. C'est lui qui est le Dieu vrai, et la vie éternelle. Mes petits enfants, prenez garde de ne pas vous mettre au service du mensonge.

La foi au Seigneur implique que l’on vive de sa parole, que l’on soit vrai, avec nous mêmes avec les autres et donc avec Dieu. Celui qui ne vit pas dans la vérité vit dans le mensonge et donc dans le péché.  Le péché nous coupe de la grâce de Dieu. Pour retrouver la grâce de Dieu il faut reconnaitre en vérité son péché et le confesser avec un vrai regret. Alors Dieu peut faire sa demeure en notre cœur et remplir notre vie de son amour, de sa grâce en répondant à notre prière, alors nous pouvons devenir de véritables disciples, de véritables témoins. Hors de la  vérité il ne peut y avoir de vraie vie chrétienne. La question est donc de savoir si nous vivons dans la vérité ou dans le mensonge, vis-à-vis de nous-mêmes, des autres et de Dieu !

Ajouter un commentaire