Ephèsiens 4/ 1-7.11-13

Frères,  moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous encourage à suivre fidèlement l'appel que vous avez reçu de Dieu : ayez beaucoup d'humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez à cœur de garder l'unité dans l'Esprit par le lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il n'y a qu'un seul Corps et un seul Esprit. Il n'y a qu'un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui règne au-dessus de tous, par tous, et en tous. Chacun d'entre nous a reçu le don de la grâce comme le Christ nous l'a partagée. Car il a fait des dons aux hommes, il leur a donné d'abord les Apôtres, puis les prophètes et les missionnaires de l'Évangile, et aussi les pasteurs et ceux qui enseignent. De cette manière, le peuple saint est organisé pour que les tâches du ministère soient accomplies, et que se construise le corps du Christ. Au terme, nous parviendrons tous ensemble à l'unité dans la foi et la vraie connaissance du Fils de Dieu, à l'état de l'Homme parfait, à la plénitude de la stature du Christ.  

Jésus a fondé l’Eglise en appelant les apôtres à le suivre. Il en a fait les premiers piliers de notre Eglise. Aujourd’hui dans son sillage nous avons à notre tête le Saint Père Benoit XVI puis nos évêques, puis nos prêtres. Savons-nous vraiment être reconnaissants à Dieu pour le don qu’il nous fait à travers leurs vies offertes au service de la parole, au service de nos âmes ? Par ailleurs tout chrétien a en lui, les dons que Dieu lui fait pour le service du royaume, pour le service de ses frères et sœurs, savons nous les utiliser ? Et les utiliser avec ceux qui sont responsables de l’Eglise ?  Paul est clair  lorsqu’il nous dit : «  je vous encourage à suivre fidèlement l'appel que vous avez reçu de Dieu : ayez beaucoup d'humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez à cœur de garder l'unité dans l'Esprit par le lien de la paix ». Oublions nos critiques, nos jugements, nos divisions et grandissons dans l’unité pour mieux répondre à l’appel que Dieu met au fond de notre cœur.  Soumettons nous aussi à l’enseignement de l’Église, car ce n’est certes pas pour rien que le Seigneur nous a donné des gens capables de bien définir la vie de foi, et les dogmes. Nous faisons partie d’un tout , nous faisons partie d’un Corps et ce Corps c’est l’Eglise, ne coupons pas ce corps en petit morceau, par notre individualisme, mais grandissons avec ce Corps , alors comme le dit encore St Paul « nous parviendrons tous ensemble à l'unité dans la foi et la vraie connaissance du Fils de Dieu, à l'état de l'Homme parfait, à la plénitude de la stature du Christ. »


Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2013-12-09