Ezéchiel 36/18.38

Ezechiel 36 18 38awEzéchiel 36/18.38

Fils d'homme, les gens de la maison d'Israël habitaient sur leur territoire, et ils l'ont souillé par leur conduite et par leurs œuvres; comme la souillure d'une femme impure, telle fut leur conduite devant moi. 18 - Alors j'ai déversé ma fureur sur eux, à cause du sang qu'ils ont versé dans le pays et des ordures dont ils l'ont souillé. 19 - Je les ai disséminés parmi les nations et ils ont été dispersés dans les pays étrangers. Je les ai jugés selon leur conduite et selon leurs œuvres. 20 - Et parmi les nations où ils sont venus, ils ont profané mon saint nom, faisant dire à leur sujet : " C'est le peuple de Yahvé, ils sont sortis de son pays. " 21 - Mais j'ai eu égard à mon saint nom que la maison d'Israël a profané parmi les nations où elle est venue. 22 - Eh bien! dis à la maison d'Israël : Ainsi parle le Seigneur Yahvé.  Ce n'est pas à cause de vous que j'agis de la sorte, maison d'Israël, mais c'est pour mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes venus. 23 - Je sanctifierai mon grand nom qui a été profané parmi les nations au milieu desquelles vous l'avez profané. Et les nations sauront que je suis Yahvé - oracle du Seigneur Yahvé - quand je ferai éclater ma sainteté, à votre sujet, sous leurs yeux.   24 - Alors je vous prendrai parmi les nations, je vous rassemblerai de tous les pays étrangers et je vous ramènerai vers votre sol. 25 - Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés; de toutes vos souillures et de toutes vos ordures je vous purifierai. 26 - Et je vous donnerai un cœur nouveau, je mettrai en vous un esprit nouveau, j'ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. 27 - Je mettrai mon esprit en vous et je ferai que vous marchiez selon mes lois et que vous observiez et pratiquiez mes coutumes. 28 - Vous habiterez le pays que j'ai donné à vos pères.  Vous serez mon peuple et moi je serai votre Dieu. 29 - Je vous sauverai de toutes vos souillures.  J'appellerai le blé et le multiplierai, et je ne vous imposerai plus de famine. 30 - Je multiplierai les fruits des arbres et les produits des champs, afin que vous ne subissiez plus l'opprobre de la famine parmi les nations. 31 - Alors vous vous souviendrez de votre mauvaise conduite et de vos actions qui n'étaient pas bonnes. Vous vous prendrez vous-mêmes en dégoût à cause de vos fautes et de vos abominations. 32 - Ce n'est pas à cause de vous que j'agis - oracle du Seigneur Yahvé - sachez-le bien. Ayez honte et rougissez de votre conduite, maison d'Israël.   33 - Ainsi parle le Seigneur Yahvé : Au jour où je vous purifierai de toutes vos fautes, je ferai que les villes soient habitées et les ruines rebâties;  34 - la terre dévastée sera cultivée, après avoir été dévastée, aux yeux de tous les passants.   35 - Et l'on dira : " Cette terre, naguère dévastée, est comme un jardin d'Éden, et les villes en ruines, dévastées et démolies, on en a fait des forteresses habitées. " 36 - Et les nations qui survivront autour de vous sauront que c'est moi, Yahvé, qui ai rebâti ce qui était démoli et qui ai replanté ce qui était dévasté. Moi, Yahvé, j'ai dit et je fais. 37 - Ainsi parle le Seigneur Yahvé : Pour leur accorder ceci encore, je me laisserai chercher par la maison d'Israël; je les multiplierai comme un troupeau humain,  38 - comme un troupeau de bêtes consacrées, comme le troupeau réuni à Jérusalem lors de ses assemblées. C'est ainsi que vos villes en ruines se rempliront d'un troupeau humain, et l'on saura que je suis Yahvé. 

separ bible

Dieu est venu nous chercher nous mêmes au sein de nos chemins de perdition. il s’est manifesté à notre cœur, nous a convertis à son amour. Où en sommes-nous de la reconnaissance de son amour dans nos vies ? Ou en sommes de notre réponse à son amour ?

Nous ne sommes pas seuls, sur terre, nous ne sommes pas des individus isolés des autres, nous faisons partie d’un peuple, du peuple de Dieu. Comment vivons-nous notre relation au peuple de Dieu qui est notre peuple ? Y partageons-nous l’amour que nous avons reçu de Dieu ?

Ce peuple dont nous faisons partie est un peuple pécheur, mais Dieu aime ce peuple, et veut le conduire à la Vie. Dieu nous appelle à vivre selon son cœur, et comme il aime chacun des membres de son peuple, il nous appelle à aimer les autres au sein même de leur péché.  Où en sommes-nous de notre amour des pécheurs ? Les aimons-nous comme Dieu les aime ?

La vocation du centre est l’accueil spirituel des gens, c'est-à-dire l’accueil de toute personne à la recherche de Dieu, quelque soit son vécu, quelque soit son péché.

Il nous faut grandir dans l’amour du pécheur, c’est à dire,  non pas dans la facilité de dire « je l’accueille lui, mais son péché ne me regarde pas, je ne veux pas voir son péché » ; mais de l’accueillir avec un plein amour miséricordieux, alors même que nous connaissons son péché,. Nous avons à l’accueillir avec son péché.  Cela implique que nous avons à être devant Dieu auprès de notre frère en solidarité avec lui au sein de son péché. Il nous faut ainsi apprendre à aimer l’Eglise au sein même de son péché comme le Christ l’aime.

La vocation du centre est une vocation passioniste, c'est-à-dire que nous sommes interpellés par l’amour blessé de Jésus, par l’amour d’offrande de Jésus sur la croix, Il s’offre sur la croix alors même que tout le monde le rejette, qu’il ne voit aucun signe de conversion. Il s’offre dans l’amour et la foi en son Père.

Ayant de plus en plus conscience de cet amour du Christ qui s’offre pour nous et pour toute l’humanité, ayant de plus en plus conscience que son amour n’est pas reconnu, nous désirons répondre à cet amour et consoler son Cœur qui n’est pas aimé !  La vocation passionniste est une vocation d’intercession et de réparation amoureuse, (acte d’amour offerts en réparation pour les manques d’amour des âmes envers Jésus) 

Pour grandir dans cette conscience et dans cette réponse il faut prendre le temps de contempler Jésus en sa Passion, il faut aussi  s’impliquer profondément dans l’offrande eucharistique. Lorsque l’on  communie en effet nous ne faisons pas que recevoir le corps de Jésus, nous nous offrons aussi totalement à lui sans plus aucune réserve. Dieu premier aimé ! Dieu premier servi !

La lecture ci-dessus est une ouverture à cette vie, dans la prise de conscience que nous faisons partie du peuple pécheur, mais aimé, de Dieu. La méditation de ce mois doit nous ouvrir à la solidarité avec le peuple de Dieu, et avec l’amour  de Dieu qui veut sauver tous les hommes et leur redonner vie des ici bas !

Myriam de Gemma
 Septembre 2009

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2016-04-01