Galates 3/ 1-5

Pauvres fous de Galates, qui donc vous a ensorcelés ? Je vous avais pourtant présenté Jésus Christ, le Crucifié. Je n'ai qu'une question à vous poser : l'Esprit Saint, l'avez-vous reçu pour avoir observé la loi de Moïse, ou pour avoir écouté le message de la foi ? Comment pouvez-vous être aussi fous ? Au commencement, vous comptiez sur l'Esprit, allez-vous finir maintenant en comptant sur la chair ? Auriez-vous vécu de si grandes choses pour rien ? Certainement pas pour rien ! Si Dieu vous fait don de l'Esprit, s'il réalise des miracles parmi vous, est-ce parce que vous avez observé la loi de Moïse, ou parce que vous avez écouté le message de la foi ?

 Les Galates ont oublié la grâce de Dieu pour se retourner vers la loi, c’est à dire les pratiques cultuelles de l’Ancien Testament. Saint Paul leur pose alors la question ; est-ce par votre observance de la loi que vous êtes sauvés ou par la grâce de Dieu ?

Cette question se pose aussi à nous, lorsque nous attachant trop aux rites, et à leur formulation nous oublions que ce qui nous sauve c’est l’amour du Christ. Certes les rites sont bons et même essentiels à la vie de l’Eglise, à notre vie spirituelle et communautaire mais ils ne doivent jamais surpasser l’amour que nous devons avoir envers Dieu et les uns pour les autres.

De même notre salut ne dépend pas de nous mais du sacrifice du Christ, croire, ou se conduire comme si c’est nous qui étions détenteur de notre salut est orgueil et illusoire. Certes nous avons à correspondre par nos actes de tous les jours à l’amour du Christ et donc tendre vers la sainteté, mais notre salut reste un cadeau gratuit de Dieu !

Ce texte d’aujourd’hui nous invite donc à nous repositionner devant la grâce de Dieu et devant notre façon de vivre en Eglise. Puissions-nous entendre cette parole de Saint Paul et nous ouvrir tout entier à la grâce de l’amour de Dieu, à la grâce de l’Esprit Saint en nos vies.

Ajouter un commentaire