Hébreux 5/ 1-10

Hebreux 5 1 6wLe grand prêtre est toujours pris parmi les hommes, et chargé d'intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu ; il doit offrir des dons et des sacrifices pour les péchés. Il est en mesure de comprendre ceux qui pèchent par ignorance ou par égarement, car il est, lui aussi, rempli de faiblesse ; et, à cause de cette faiblesse, il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés comme pour ceux du peuple. On ne s'attribue pas cet honneur à soi-même, on le reçoit par appel de Dieu, comme Aaron.  Il en est bien ainsi pour le Christ : quand il est devenu grand prêtre, ce n'est pas lui-même qui s'est donné cette gloire ; il l'a reçue de Dieu, qui lui a été dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré, et qui déclare dans un autre psaume : Tu es prêtre pour toujours selon le sacerdoce de Melkisédek. Pendant les jours de sa vie mortelle, il a présenté, avec un grand cri et dans les larmes, sa prière et sa supplication à Dieu qui pouvait le sauver de la mort ; et, parce qu'il s'est soumis en tout, il a été exaucé. Bien qu'il soit le Fils, il a pourtant appris l'obéissance par les souffrances de sa Passion ; et, ainsi conduit à sa perfection, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent la cause du salut éternel. Car Dieu l'a proclamé grand prêtre selon le sacerdoce de Melkisédek.

separ bible

Jésus s’est offert lui même pour nous, afin que pardonnés, purifiés par son sacrifice nous puissions recevoir la vie éternelle. Il a « payé » le prix fort, mais il l'a fait par amour ! Par amour de son Père, par amour de chaque âme. Aujourd’hui nous participons aussi à son sacrifice dans l’eucharistie; en communiant, nous affirmons notre foi dans le sacrifice unique du Christ pour nous, mais nous sommes aussi appelés à vivre de l’amour de ce sacrifice, car en Jésus nous devenons nous aussi des enfants bien aimés du Père. Comme le Christ, nous sommes appelés à aller au bout de l’appel que Dieu met en notre cœur pour la gloire de son nom, pour aider nos frères et sœurs dans la voie du salut offert par le Christ. Ce n’est pas là une décision personnelle, c’est une réponse à l’appel de Dieu par qui le salut nous est offert. Nul d’entre nous ne peut offrir la vie éternelle à quelqu’un; seul le Christ le fait , mais nous sommes appelés à entrer dans l’amour du Christ et à le partager .Dès lors comme le Christ, nous avons à vivre dans l’obéissance amoureuse de Dieu, dans l’appel qui est le nôtre, au cœur de la vie qui est la nôtre .

Myriam de Gemma

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2015-10-11