Isaïe 40/25-31.

A qui donc pourriez-vous me comparer, qui pourrait être mon égal ? dit le Dieu Saint.  Levez les yeux et regardez : qui a créé tout cela ? Celui qui déploie toute l'armée des étoiles, et les appelle chacune par son nom. Si grande est sa force, et telle est sa puissance qu'il n'en manque pas une.  Pourquoi parles-tu ainsi, Jacob ? Israël, pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché à mon Dieu, le Seigneur néglige mon bon droit » ?  Tu ne le sais donc pas, tu ne l'as pas appris ? Le Seigneur est le Dieu éternel, c'est lui qui crée la terre entière, il ne faiblit pas, il ne se lasse pas. Son intelligence est insondable. Il rend des forces à l'homme épuisé, il développe la vigueur de celui qui est faible. Les jeunes gens se fatiguent, se lassent, et les athlètes s'effondrent,  mais ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles ; ils prennent leur essor comme des aigles, ils courent sans se lasser, ils avancent sans se fatiguer.

Bien des personnes pensent aujourd’hui que la science est à l’encontre de la foi, qu’elle va avoir toutes les réponses et faire par la même la preuve de la non existence de Dieu.

 Oh quelle erreur ! La science n’est pas l’ennemi de la foi pas plus qu’elle ne le serait de Dieu. Elle nous aide à découvrir au contraire toute la complexité de notre univers, toute la complexité de l’être humain …  et cela doit nous amener à en louer encore plus Celui qui est a l’origine de tout cela !  

 Dieu est Dieu et il a tout créé, nous ne sommes que les locataires, les utilisateurs de la création !  Puissions-nous durant ce temps de l’Avent prendre conscience de la beauté de l’univers que Dieu met à notre disposition et puissions nous aussi prendre la résolution de savoir nous en servir sans le dégrader !

Peut être direz vous ; et la misère dans le monde ? Elle est bien souvent non pas de la faute de la nature ou du Créateur, mais bien de la faute de l’homme lui-même qui ne se fait pas solidaire et qui dépense son énergie à son profit personnel sans souci des conséquences. Oui la misère fait partie e notre monde, mais que faisons nous, nous-mêmes pour y remédier ? Comment venons-nous en aide aux plus pauvres, aux plus petits de ceux qui nous entourent ? Comment faisons-nous effort sur nous mêmes, dans la foi pour dépasser notre propre misère, de quelque ordre qu’elle soit ?

 La foi c’est aimer Dieu et par là même aimer les autres et les aider ; mais c’est aussi s’aimer soi-même et vivre ce «  lève toi et marche » de l’évangile !  L’amour n’est pas l’assistanat, l’amour et la foi sont une véritable prise en charge de la vie humaine avec la grâce de Dieu.

 Avoir foi et aimer Dieu c’est le prier, pour recevoir de lui la force nécessaire, et c’est ensuite, avec la force de cette grâce de se lever et de vivre pleinement la vie qui est la nôtre dans le monde qui est le nôtre.

Ajouter un commentaire