Isaïe 49,1-6.

Isaie 49 1 6

Livre d' Isaïe 49/,1-6. 

Écoutez-moi, îles lointaines ! Peuples éloignés, soyez attentifs ! J’étais encore dans le sein maternel quand le Seigneur m’a appelé ; j’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom. Il a fait de ma bouche une épée tranchante, il m’a protégé par l’ombre de sa main ; il a fait de moi une flèche acérée, il m’a caché dans son carquois. Il m’a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, en toi je manifesterai ma splendeur. » Et moi, je disais : « Je me suis fatigué pour rien, c’est pour le néant, c’est en pure perte que j’ai usé mes forces. » Et pourtant, mon droit subsistait auprès du Seigneur, ma récompense, auprès de mon Dieu. Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois son serviteur, que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël. Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force. Et il dit : « C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob, ramener les rescapés d’Israël : je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. » 

separ bible

On voit ici la vocation d’Isaïe, deux points sont particulièrement intéressants

 Le premier c’est qu’il est appelé  dès le sein de sa mère. C’est quelque chose que nous réalisons mal aujourd’hui, où nous considérons que Dieu nous appelle, le jour où nous, nous l’entendons. Mais c’est dès notre conception que Dieu a un plan d’amour pour nous. C’est dès leur conception que Dieu a un plan d’amour sur nos enfants !  Y pensons-nous ? Tourte notre vie est une histoire sacrée avec Dieu, que nous en ayons conscience ou pas.

Le deuxième point est qu’Isaïe a une vocation difficile, celle d’annoncer la parole de Dieu en appelant à la conversion. Le peuple ne l’écoute pas vraiment, et à un moment il se lamente en se disant qu’il a travaillé pour rien, qu’il a perdu son temps ! C’est le temps du découragement. Mais le Seigneur vient lui dire que non, car il a fait ce qu’il avait à faire, et en cela il n’a pas perdu son temps, De plus  Dieu lui affirme qu’il lui maintient son affection, et il fait de lui non seulement son porte parole pour le peuple, mais encore, il fait de lui la lumière des nations …. Et il est vrai que les textes d’Isaïe nous sont parvenus, et qu’ils éclairent notre route ! 

Il en va de même pour nous, nous devons écouter l’appel de Dieu dans notre vie , et y répondre de notre mieux , laissant à Dieu de faire que notre travail , notre parole , porte son fruit . la qualité de notre mission devant le Seigneur ne va pas dépendre, de la réponse des autres mais de la façon dont nous nous serons offerts à Dieu dans notre vie, pour correspondre à ce qu’il attend de nous.  Ce texte est donc à la fois un appel à aller jusqu’au bout de la mission, aussi difficile qu’elle puisse être et un appel à avoir une foi indéfectible en l’amour de Dieu au cœur de notre vie, car le Seigneur ne nous abandonnera jamais et en lui, rien n’est jamais perdu.  

Myriam de Gemma
Juin 2015

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2016-06-23