Jacques 5,7-10.

Jacques 5 7 10awLettre de saint Jacques 5,7-10.

Frères, en attendant la venue du Seigneur, ayez de la patience. Voyez le cultivateur : il attend les produits précieux de la terre avec patience, jusqu'à ce qu'il ait fait la première et la dernière récolte. Ayez de la patience vous aussi, et soyez fermes, car la venue du Seigneur est proche.  Frères, ne gémissez pas les uns contre les autres, ainsi vous ne serez pas jugés. Voyez : le Juge est à notre porte.  Frères, prenez pour modèles d'endurance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur.

separ bibleVoilà bien là aussi un aspect de l’action de Dieu que nous avons parfois du mal à comprendre, à accepter. Il faut de la patience, Dieu agit toujours pour le mieux et donc il n’agit pas toujours immédiatement … Or nous , nous vivons dans une société de l’instantané , de la nécessité et de la consommation immédiate  et nous voulons de Dieu des réponses immédiates , sous peine de nous détourner de lui de lui retirer notre foi , notre confiance.

Bien souvent, quand nous prions Dieu, nous ressemblons à ces enfants qui trépignent de colère et d’impatience parce leur papa ne leur donne pas tout de suite ce qu’ils demandent.

 L’action de Dieu s’inscrit toujours dans le meilleur, dans le solide, le durable … cela ne peut se faire dans l’immédiat, dans le « besoin du moment » . C’est une des grandes leçons de foi : apprendre à tout demander à Dieu mais lui laisser le choix du quand et du comment en ce qui concerne la réponse.

Patienter ce n’est pas seulement attendre, sous entendu attendre en rongeant son frein … Non, patienter c’est croire que Dieu répondra et persévérer dans notre adhésion à sa parole, persévérer dans notre relation d’amour avec les autres. La patience de la foi s’inscrit dans la persévérance d’une vie concrète d’amour avec Dieu et les autres. En cela il y a espoir, investissement, persévérance, joie de vivre, partage, et non pas ronchonnage et lamentations sur nous-mêmes et sur nos manques.

L’avent nous invite à ce temps d’ouverture à Dieu et aux autres dans une vie qui espère et qui construit. Puissions-nous prendre ce temps pour examiner notre cœur et décider de l’ouvrir pleinement à la foi et à l’amour.

Myriam de Gemma
Décembre 2013
 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2016-12-11