Jean 17,1b-11a

Jean 17 1 11awÉvangile de Jésus Christ selon saint Jean 17,1b-11a.

En ce temps-là, Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout être de chair, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais donnée à faire. Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe. J’ai manifesté ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé. Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; et je suis glorifié en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi.»

separ bible

La grande prière de Jésus avant sa passion ! Il prie pour ses apôtres, ses disciples et par là même il prie aussi pour nous, chrétiens baptisés en sa mort et sa résurrection..

Jésus prie son Père de  le glorifier ….

« Et maintenant, glorifie-moi auprès de toi, Père, de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe ».

Jésus est pleinement homme mais il est aussi pleinement Dieu. Sa prière est un acquiescement à la Passion ou en dans sa mort et sa résurrection il glorifiera son Père par son œuvre de salut et ou il retrouvera pleinement sa gloire du Ciel.

 Cependant si Jésus prie pour ses apôtres c’est qu’il sait que la gloire du ciel ne va pas sans la croix de la terre. Et la croix est impressionnante, on peut avoir envie de fuir devant la souffrance ou le renoncement qu’elle implique. Il faut alors au croyant toute la grâce de Dieu pour ne pas fuir, pour ne pas se perdre loin de Dieu.

Le monde avec ses plaisirs tout humains, ses pensées variables suivant les modes, son besoin de consommation, de possession, peut attirer loin de Dieu. C’est un risque réel. Jésus aurait pu prier pour que cela soit épargné au croyant, mais non, il prie pour que le croyant restant dans le monde soit fortifié par la grâce de Dieu.

C’est important, car être chrétien ne se vit pas dans une certaine société politique, intellectuelle ou autre, bref « idéale ». Le chrétien doit vivre sa foi au milieu du monde, dans le pays qui est le sien, dans la famille qui est la sienne. Etre chrétien n’est pas adhérer à une politique ou à une idéologie, être chrétien c’est vivre avec Dieu là où l’on est.

Et alors il est bon de s’interroger : quel chrétien suis-je véritablement dans le monde qui est le mien ? Quelle est ma relation à Dieu, comment est-ce que je reçois la grâce de Dieu, puisque le Christ lui-même a prié pour que nous vivions de cette grâce

Moi, je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi.

Cette prière de Jésus a-telle une importance pour nous ?

 Myriam de Gemma
Mai 2017

 

.

 

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2020-05-23