Jean 21,20-25

Jean 21 20 25awÉvangile de Jésus Christ selon saint Jean 21,20-25.

En ce temps-là, Jésus venait de dire à Pierre : « Suis-moi. » S’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? » Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? » Jésus lui répond : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. » Le bruit courut donc parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait pas, mais : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? » C’est ce disciple qui témoigne de ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est vrai. Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait.

separ bible

«  Et Lui Seigneur … ? »

Jean veut savoir, le sort de Jean, mais Jésus lui répond : « …. Que t’importe ?  Toi suis-moi »

 Nous aussi, alors même que nous ne devrions nous soucier que de ce qui nous concerne (et particulièrement de notre salut), nous voulons savoir ce qui concerne les autres. C’est constatable dans la vie de tous les jours comme dans la vie spirituelle. On est souvent de grands consommateurs de petits potins et de cancans.

 La leçon que Jésus donne ici est importante. Il ne s’agit pas d’être indifférent à ce que les autres vivent, mais il s’agit de ne pas chercher ce qui n’est pas nécessaire. Il n’est pas nécessaire que Pierre sache ce qui va advenir de Jean. Il est par contre important qu’il se soucie de bien suivre le Christ selon son appel. C’est en cet appel qu’il saura aider son frère si besoin est.

Le monde d’aujourd’hui avec les communications  tel internet, la télévision, la radio, la presse… nous donne plein d’informations qui pour la plupart sont inutiles à notre vie, et qui ne nous aide même pas à aimer Dieu ou les autres, et encore moins à construire notre vie.

Qu’avons-nous à faire de savoir si telle star embrasse bien ? si telle autre s’est fâchée avec sa famille, qu’une autre veut avoir un bébé …. En quoi cela change-t-il quelque chose dans note vie ? En quoi cela nous est-il utile ? …. Et pendant que nous prenons le temps de lire ou d’écouter tout cela, nous passons à coté des réalités de notre vie, de ce qui est vraiment important.

Alors à chacun de nous Jésus dit aussi : que t’importe ? toi, suis moi, vis avec moi !

Puissions-nous à la lecture de cet évangile nous arrêter un instant, pour prendre conscience de tout ce qui nous envahit et qui n’est pas important, de tout ce qui nous emplit la tête et le cœur en nous détournant de l’essentiel de notre vie , à commencer par Dieu et notre famille !

Myriam de Gemma
Juin 2017

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-06-07