Jean 8,21-30

Jean 8 21 30awÉvangile de Jésus Christ selon saint Jean 8,21-30.

Jésus leur dit encore : "Je m'en vais et vous me chercherez et vous mourrez dans votre péché. Où je vais, vous ne pouvez venir."Les Juifs disaient donc : "Va-t-il se donner la mort, qu'il dise : Où je vais, vous ne pouvez venir ?" Et il leur disait : "Vous, vous êtes d'en bas ; moi, je suis d'en haut. Vous, vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. Je vous ai donc dit que vous mourrez dans vos péchés. Car si vous ne croyez pas que Je Suis, vous mourrez dans vos péchés." Ils lui disaient donc : "Qui es-tu ?" Jésus leur dit : "Dès le commencement ce que je vous dis. J'ai sur vous beaucoup à dire et à juger ; mais celui qui m'a envoyé est véridique et je dis au monde ce que j'ai entendu de lui." Ils ne comprirent pas qu'il leur parlait du Père. Jésus leur dit donc : "Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous saurez que Je Suis et que je ne fais rien de moi-même, mais je dis ce que le Père m'a enseigné, et celui qui m'a envoyé est avec moi ; il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui plaît." Comme il disait cela, beaucoup crurent en lui.

separ bible

Les juifs ne reconnaissaient pas que Jésus était le Messie, et encore moins qu’il était Fils de Dieu.  Refusant cela, ils ne pouvaient recevoir en Jésus le pardon des péchés, or c’est bien pour cela que Jésus était venu en ce monde. D’ailleurs ils se refusaient même à croire qu’un homme ait le droit de pardonner les péchés, seul Dieu pouvait le faire. Voila pourquoi Jésus leur dit que s’ils ne l’acceptent pas, s’ils ne croient pas en lui, alors ils mourront avec leurs péchés.

 C’est seulement après sa mort et sa résurrection que la plupart d’entre eux  comprendront ce salut que Jésus leur offrait.

 Et nous ? Croyons nous vraiment que Jésus est mort sur la croix et ressuscité, par amour de nous, pour nous obtenir le pardon de nos péchés ? Si oui quel cas faisons-nous de ce salut offert par le Seigneur ?

 Nous disons nous :

1/ Oh c’est bien ! Jésus a tout pris, il est miséricorde, il me pardonnera tout, quoique je fasse, donc pas de souci je peux vivre comme je l’entends !

2/ ou nous disons-nous : il a fallu qu’il m’aime vraiment pour subir tout cela pour moi ! Je ne le méritais pas car je n’ai rien fait pour cela ; mais je veux saisir ce  salut qu’il m’offre et tout faire pour que ma vie corresponde à son amour ! Je veux prendre un chemin de conversion, non pas parce que je suis obligé mais parce je veux répondre à son amour pour moi en l’aimant de tout mon cœur, par mes pensées, mes paroles et mes actes ….

Voila deux façons de concevoir l’amour de Jésus et deux façons d’y répondre, qui sont très différentes l’une de l’autre. Laquelle est la nôtre ?  En ce temps de carême, où l’on nous invite à la conversion, en cette année de la miséricorde où l’on nous redit l’amour du Seigneur, prenons le temps de faire le point, le temps de nous arrêter un moment et de bien regarder notre vie avec le Seigneur, non pas seulement selon notre pensée mais selon sa parole !

 Myriam de Gemma
Mars 2016

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2018-03-19