Juges 13/ 2-7.24-25a

Il y avait un homme de Soréa, du clan de Dane, nommé Manoa. Sa femme était stérile et n'avait pas eu d'enfant. L'ange du Seigneur apparut à cette femme et lui dit : « Tu es stérile et tu n'as pas eu d'enfant. Mais tu vas concevoir et enfanter un fils. Désormais, fais bien attention : ne bois ni vin ni boisson fermentée, et ne mange aucun aliment impur, car tu vas concevoir et enfanter un fils. On ne lui coupera pas les cheveux, car il sera voué à Dieu dès sa conception. C'est lui qui entreprendra de sauver Israël de la main des Philistins. »

La femme s'en alla dire à son mari : « Un homme de Dieu est venu me trouver ; il avait l'apparence d'un ange de Dieu tant il était imposant. Je ne lui ai pas demandé d'où il venait, et il ne m'a pas fait connaître son nom. Mais il m'a dit : 'Tu vas concevoir et enfanter un fils. Désormais ne bois ni vin ni boisson fermentée, et ne mange aucun aliment impur, car l'enfant sera voué à Dieu dès sa conception et jusqu'au jour de sa mort !' » 

La femme mit au monde un fils, et elle le nomma Samson. L'enfant grandit, le Seigneur le bénit, et l'esprit du Seigneur commença à le conduire.

 A Dieu rien n’est impossible ; Il est le maitre de la vie. Il est pour la vie. La venue d’un enfant est quelque chose de très et de très important pour l’humanité. Il apportera sa pierre à l’édification du monde, de la société… mais sa pierre dépendra de son éducation, de l’amour qu’on lui aura porté. Le rôle des parents et donc très important, il est même capital.

  • dans la conception, remarquons ici le passage sur « ne bois ni vin ni boisson fermentée, et ne mange aucun aliment impur ».  la santé de la maman est capitale pour le bon développement de l’enfant à naitre. C’est malheureusement une règle que nous oublions bien souvent aujourd’hui !

  • dans l’éducation : Ensuite il y a le passage sur la coupe des cheveux cela concerne la consécration de l’enfant à Dieu. la vie vient de Dieu, tout enfant se reçoit donc de Dieu et est pour Dieu. Ici bien sur vu le cas particulier de Samson la vocation est très spéciale.  Cependant  aujourd’hui encore, si du moins l’on est chrétien, un enfant se reçoit de Dieu et doit être consacré à Dieu par le baptême. il devra aussi être élevé dans la foi, c'est-à-dire dans la découverte de Dieu, dans la rencontre avec Dieu, afin de vivre sa vie avec Lui. Etre chrétien en effet n’est pas un droit civil, mais un identité religieuse, une identité de cœur et de conscience.   

Puissions prendre le temps de méditer ce texte, et rendre grâce a Dieu pour les enfants  source et force de l’avenir de l’humanité !

Puissions-nous demander pardon pour tous les avortements, alors que tant de femmes stériles aimeraient avoir des enfants.

 Puissions nous demander pardons pour tous les enfants maltraités et éloignés de l’amour des hommes et de Dieu , pour leur vie brisée !

 Puissions-nous nous engager, en ces temps de destruction de la famille, dans la lutte pour la vie.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2012-12-19