Luc 1,46-56

Luc 1 46 56awÉvangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,46-56. 

En ce temps-là, Marie rendit grâce au Seigneur en disant : 
« Mon âme exalte le Seigneur, 
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !
Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle.

separ bibleC’est la grande louange de Marie !

On pourrait bien sur en faire une étude de texte, mais en cette attente de noël dans laquelle nous sommes, durant ce temps de l’avent, peut être serait-il plus sage et plus profitable de faire nôtre cette prière.

Dieu en effet n’intervient-il pas aussi en nous ? Dans notre vie ? Dieu ne nous relève-t-il pas alors que nous sommes pauvres et pécheurs ? Dieu ne nous appelle –t-il pas nous aussi à porter son Fils dans notre cœur pour le porter au monde ?

Prenons donc le temps de nous arrêter un moment et de faire nôtre cette si belle louange de Marie.

 Amen.

Myriam de Gemma
Décembre 2016

separ bible

«Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit se réjouit en Dieu»

Aujourd'hui, l'Evangile de la Messe nous présente à notre considération le Magnificat, que Marie, pleine de joie, entonne dans la maison de sa parente Elisabeth, mère de Jean Baptiste. Les paroles de Marie nous apportent une réminiscence d'autres chants bibliques qu'elle connaissait très bien et qu'elle avait récités et contemplés à tant d'occasions. Mais, maintenant dans ses lèvres, ces mêmes paroles ont un sentiment beaucoup plus profond: l'esprit de la Mère de Dieu se transparaît à travers elles et nous montre la pureté de son cœur. Chaque jour, l'Église le fait sien dans la Liturgie des Heures quand, priant les veilles, elle dirige vers le ciel ce même chant avec lequel Marie se réjouissait, bénissait et rendait grâce à Dieu pour toutes ses bontés.

Marie s'est bénéficiée de la grâce la plus extraordinaire que jamais une autre femme n'a reçu et recevra: elle a été élue de Dieu, parmi toutes les femmes de l'histoire, pour être la Mère du Messie Rédempteur que l'Humanité attendait depuis des siècles. C'est l'honneur le plus haut jamais connue pour une personne humaine, et elle le reçoit avec une total simplicité et humilité, se rendant compte que tout est grâce,  et qu'elle n'ait rien devant l'immensité du pouvoir et de la grandeur de Dieu, qui a fait des merveilles en elle (cf. Lc 1,49). Une grande leçon d'humilité pour nous tous, fils d'Adam et héritiers d'une nature humaine marquée profondément par le péché originel duquel, jour après jour, nous entraînons les conséquences.

Nous arrivons au final du temps de l'Avent, un temps de conversion et de purification. Aujourd'hui c'est Marie qui nous enseigne le meilleur chemin. Méditer la prière de notre Mère —en voulant la faire nôtre— nous aidera a être plus humbles. Sainte Marie nous aidera si on lui demande avec confiance.

Abbé Francesc PERARNAU i Cañellas (Girona, Espagne)

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2017-12-21