Luc 8,1-3.

Luc 8 1 2

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 8,1-3.

Jésus passait à travers villes et villages, proclamant la Bonne Nouvelle du règne de Dieu. Les Douze l'accompagnaient, ainsi que des femmes qu'il avait délivrées d'esprits mauvais et guéries de leurs maladies : Marie, appelée Madeleine (qui avait été libérée de sept démons), Jeanne, femme de Kouza, l'intendant d'Hérode, Suzanne, et beaucoup d'autres, qui les aidaient de leurs ressources.

separ bible

La femme a toujours eu une place auprès de Jésus, tant dans l’attention qu’il leur portait que dans le service qu’elles lui rendaient. Lui, ne mélangeait pas les « genres ». Chacun avait sa place ; une place où l’attention et le respect étaient de mise. L’amour respectueux de l’autre a toujours prévalu dans la mission de Jésus et les femmes qui l’ont suivi, l’ont fait autant pour l’écouter que pour le soutenir au fil de ses déplacements. Elles l’ont fait par respect, foi et amour. Et la première de ces femmes, même si elle n’est pas nommée ici, ce fut Marie, sa mère.

 Aujourd’hui dans notre société, on voudrait que les femmes accèdent à des fonctions ou a des titres …. On voit souvent cela comme une égalité entre l’homme et la femme. En soi ce n’est sans doute pas mauvais, mais à quoi peut bien servir un titre ou une fonction si le cœur n’est pas en accord avec le Seigneur.

Le service d’amour se passe de titre et lorsque le Seigneur appelle à une mission que l’on soit homme ou femme, il sait bien mettre les choses en place pour que cela soit.

Les femmes de l’évangile ne cherchaient pas à être les égales des apôtres, d’avoir leur fonction ou leur privilège, ce qu’elles cherchaient c’était de rendre au Seigneur l’amour qu’il avait eu envers elles. Et toute leur vie de service, n’était pas vécue comme un pis aller, un manque de possibilité, une frustration de ne pas être un apôtre  mais au contraire elle était vécue comme le don d’elles-mêmes dans ce qu’elles savaient vivre le mieux ….

Cet évangile nous invite aujourd’hui à regarder de quel amour Dieu nous a aimés tout au long de notre vie, et il nous invite aussi à regarder comment nous répondons à cet amour, comment nous servons vraiment le Seigneur que nous ayons des titres ou pas !

 Myriam de Gemma
Septembre 2014

separ bible

«Jésus passait à travers villes et villages, proclamant la Bonne Nouvelle du règne de Dieu»

Aujourd'hui, nous voyons dans l'Évangile ce que devait être une journée courante des trois années de vie publique de Jésus. Saint Luc nous la raconte en quelques mots: «Jésus passait à travers villes et villages, proclamant la Bonne Nouvelle du règne de Dieu» (Lc 8,1). C'est ce que nous contemplons dans le troisième mystère lumineux du Saint Rosaire.

Jean-Paul dit en commentant ce mystère: «Mystère lumineux que la prédication par laquelle Jésus annonce la venue du Royaume de Dieu et invite à la conversion, en pardonnant les péchés de ceux qui s'approchent de Lui avec une foi humble, inaugurant ainsi le mystère de la miséricorde qu'Il continuera d'exercer jusqu'à la fin du monde, spécialement à travers le sacrement de la Réconciliation confié à l'Église».

Jésus continue de passer près de nous en nous offrant ses biens surnaturels: quand nous prions, quand nous lisons et méditons l'Évangile pour Le connaître et L'aimer davantage et imiter sa vie, quand nous recevons un sacrement, en particulier l'Eucharistie et la Pénitence, quand nous nous dédions avec effort et constance au labeur quotidien, quand nous sommes avec notre famille, nos amis ou nos voisins, quand nous aidons cette personne qui se trouve dans le besoin matériel ou spirituel, quand nous nous reposons ou nous divertissons... Dans toutes ces circonstances, nous pouvons trouver Jésus et le suivre comme les douze et comme les saintes femmes.

Mais en plus, chacun de nous est appelé par Dieu à être aussi “Jésus qui passe”, pour parler –par nos œuvres et nos paroles– à ceux que nous essayons d'approcher de cette foi qui remplit de sens notre existence, de cette espérance qui nous pousse à aller de l'avant sur les chemins de la vie confiants dans le Seigneur, et de cette charité qui guide toute notre action.

Marie fut la première à suivre Jésus et à “être Jésus”. Qu'elle nous aide par son exemple et son intercession!

Abbé Jordi PASCUAL i Bancells (Salt, Girona, Espagne)

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-09-19