Luc 9,18-24

 

Luc 9 18 24awÉvangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,18-24.

En ce jour-là, Jésus était en prière à l’écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea : « Au dire des foules, qui suis-je ? » Ils répondirent : « Jean le Baptiste ; mais pour d’autres, Élie ; et pour d’autres, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité. » Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Pierre prit la parole et dit : « Le Christ, le Messie de Dieu. » Mais Jésus, avec autorité, leur défendit vivement de le dire à personne, et déclara : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. » Il leur disait à tous : « Celui qui veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix chaque jour et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi la sauvera. »

separ bible

Le monde ne sait pas qui est Jésus, Pierre lui, inspiré par l’Esprit Saint reconnait Jésus comme le Messie, l’envoyé de Dieu, celui qui doit délivrer Israël …

Jésus, qui connait bien les idées fausses que les juifs se font sur le Messie, précise alors ce que va être  la fin de sa vie : . Il n’est pas là pour faire la révolution mais pour donner sa vie. Les responsables même du temple vont le rejeter. Il faut qu’il prenne sur lui les péchés du monde, qu’il meure et ensuite qu’il ressuscite.

Jésus sait bien ce qui l’attend : un avenir de douleur en ce monde, la gloire dans l’au-delà.  Pourquoi dit –il cela ? C’est que l’esprit des apôtres est lent à comprendre, et que ce sera difficile pour eux d’admettre ce chemin.  

Nous mêmes n’avons-nous pas du mal à comprendre parfois la Passion ?   Relisons donc les évangiles et redécouvrons y tout l’amour de Dieu pour l’humanité, pour chacun de nous, et alors nous saurons, nous aussi, qu’il « fallait » que cela se passe ainsi, car « il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ce que l’on aime » et nous comprendrons alors que pour suivre Jésus , il faut savoir aimer et donc savoir renoncer à soi même pour l'amour de Dieu et des autres .

Myriam de Gemma
Septembre  2012

 

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-09-26