Marc 1,7-11.

Marc 1 7 11awÉvangile de Jésus-Christ selon saint Marc 1,7-11.

En ce temps-là, Jean le Baptiste proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. » En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. » 

separ bible

Jésus fils de Dieu est saint, sans péché. Or le baptême de Jean est un baptême de purification. Alors pourquoi Jésus veut-il vivre ce geste là ? Jean ne comprend pas et se défend de donner ce baptême de repentir à Jésus alors qu’il a reconnu en lui le Messie.

Jésus ne vient pas au baptême de Jean pour lui-même mais pour toute l’humanité pécheresse, il entre là dans le chemin de l’offrande de lui-même, dans sa vocation de Messie, d’envoyé de Dieu, chemin qui le conduira jusqu’à la mort sur la croix et à la résurrection.

On ne peut pas voir le baptême de Jésus comme un fait isolé, il faut le voir dans l’ensemble de sa vie, de sa vocation, pour bien le comprendre.

De la même manière, notre baptême ne doit pas être un événement isolé de notre vie, comme une sorte de parenthèse, comme un jour de fête particulier. Notre baptême doit être vu et vécu dans l’ensemble de notre vie, dans notre chemin vocationnel personnel, c'est-à-dire dans notre union a Dieu au quotidien de notre vie.

 Jean Paul II posait cette question à la France : «  France qu’as-tu fait de ton baptême ? » mais cette question c’est chacun de nous qui doit se la poser pour lui-même.

Homme, qu’as-tu fait de ton baptême ? Femme, qu’as-tu fait de ton baptême ?

Puissions-nous aujourd’hui nous arrêter un moment et méditer sur notre baptême et notre vie de baptisé !

Myriam de Gemma
Janvier 2017.

separ bible

«C'est toi mon Fils bien-aimé; en toi j'ai mis tout mon amour»

Aujourd'hui, l'Église fête le Baptême du Seigneur. En ce jour, toutes les eaux du monde furent purifiées et reçurent la force de signifier la purification du péché. Même si le Baptême administré par Jean avait seulement le sens d'une conversion et d'une reconnaissance de notre imperfection, Jésus voulut le recevoir par solidarité avec tous les hommes, comme Éclaireur d'une Humanité renouvelée. Lui, «qui n'a pas connu le péché, [Dieu] l'a fait péché pour nous, pour que nous devenions justice de Dieu en Lui» (2Cor 5,21). Jésus instituera le nouveau Baptême qui nous rendra fils de Dieu en Lui et nous réconciliera avec le Père: il sera l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

«Aujourd'hui aussi —écrit saint Grégoire de Nazianze— le Christ est illuminé; laissons cette lumière divine nous pénétrer. Le Christ est baptisé, descendons dans l'eau avec Lui, pour monter ensuite avec Lui». Dans le Jourdain, l'on vit le Saint-Esprit descendre ce jour-là sur le Seigneur et l'on entendit la voix du Père: «C'est toi mon Fils bien-aimé; en toi j'ai mis tout mon amour» (Mc 1,11). Jean-Paul II commente qu'«au sortir des eaux de la source sacrée, chaque chrétien entend de nouveau la voix qui fut un jour entendue près du Jourdain: ‘Tu es mon Fils’; et il comprend qu'il a été associé au Fils de prédilection en devenant fils d'adoption».

Saint Cyrile de Jérusalem nous fait réfléchir sur ce fait surnaturel en nous disant: «Si tu as une piété sincère, sur toi descendra aussi l'Esprit Saint et tu entendras la voix du Père venue d'en-haut: ‘Celui-ci n'était pas mon fils, mais à présent qu'il a été baptisé, il est devenu mon fils’». Dès cet instant, nous sommes tous invités à suivre le Chemin-même du Christ, à connaître sa Vérité et à vivre de sa Vie-même. Nous sommes élus, consacrés et envoyés pour collaborer à la mission apostolique. Nous sommes aussi des fils bien-aimés, des fils de prédilection, et le Père trouve en chacun de nous ses complaisances.

+ Abbé Josep VALL i Mundó (Barcelona, Espagne)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2018-01-30