Marc 10,1-12

Marc 10 1 12awÉvangile de Jésus Christ selon saint Marc 10,1-12.

En ce temps-là, Jésus arriva dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain. De nouveau, des foules s’assemblent près de lui, et de nouveau, comme d’habitude, il les enseignait. Des pharisiens l’abordèrent et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus leur répondit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui dirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de la dureté de vos cœurs qu’il a formulé pour vous cette règle. Mais, au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur déclara : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. »

separ bible

Le mariage ! Beaucoup considèrent aujourd’hui le mariage à l’église comme un dû, résultant de leur baptême et de la tradition, alors même qu’ils ne sont pas « pratiquants ».

 Cependant le mariage à l’église n’est pas cela ! Le mariage est un sacrement, et un sacrement n’est pas un contrat que l’on pourra résilier quand on le voudra, mais une alliance, une alliance avec Dieu, une alliance irrévocable. Voila pourquoi il faut bien réfléchir avant de le vivre.

 Etre chrétien, ce n’est pas seulement être inscrit sur un registre de baptême, c’est vivre chaque jour en accord avec la parole de Dieu, dans la fidélité et la persévérance au sein même de nos faiblesses de nos péchés… c’est d’ailleurs pour cela que le sacrement du pardon existe.

Se marier à l’église, c’est dire à Dieu et au monde sa foi, et affirmer vouloir vivre ensemble, en couple dans le respect de Dieu et de sa parole. C’est lui confier notre couple, c’est compter sur lui jour après jour pour grandir dans l’amour et la fidélité.

 S’il n’y a pas cela en notre cœur, alors il vaut mieux s’en abstenir ou le remettre à plus tard, et se contenter du mariage civil. Ce sera certainement plus honnête. On ne peut en effet se moquer de Dieu et faire devant lui une parodie d’alliance.

L’évangile de ce jour nous invite à regarder notre sacrement de mariage.

Si nous sommes déjà mariés, qu’avons-nous fait de l’alliance avec le Seigneur  au sein de notre couple, de notre famille ? Si nous allons nous marier, avons-nous vraiment réfléchi sur ce que cette alliance avec Dieu va impliquer dans notre vie ?   .

Myriam de Gemma
Août 2016

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-02-28