Marc 6,1-6.

Marc 6 1 6

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 6,1-6.

En ce temps-là,  Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et ses disciples le suivirent. Le jour du sabbat, il se mit à enseigner dans la synagogue. De nombreux auditeurs, frappés d’étonnement, disaient : « D’où cela lui vient-il ? Quelle est cette sagesse qui lui a été donnée, et ces grands miracles qui se réalisent par ses mains ? N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie, et le frère de Jacques, de José, de Jude et de Simon ? Ses sœurs ne sont-elles pas ici chez nous ? » Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur disait : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays, sa parenté et sa maison. » Et là il ne pouvait accomplir aucun miracle ; il guérit seulement quelques malades en leur imposant les mains. Et il s’étonna de leur manque de foi. Jésus parcourait les villages d’alentour en enseignant.

separ bible

Lorsque nous parlons de la mission de Jésus généralement nous nous arrêtons aux belles images ; lorsqu’il guérit, lorsqu’il parle aux foules, lorsqu’il libère des possédés, etc. …

Nous aimons toutes ces images positives, mais nous évitons de voir celles qui sont plus dérangeantes, comme lorsqu’on le chasse des synagogues, lorsqu’on essaie de le lapider etc.…

Cependant dès le début de sa mission Jésus a été en butte aux critiques et au rejet. Dès le début il sait où il va et il sait où cela va se terminer. Pour lui, l’onction de Dieu n’est pas une couronne de roi sur un coussin de velours, c’est une couronne d’épines sur le bois de la croix. Quand Jésus a dit oui à sa mission il a dit oui à tout cela !

Il n’est pas venu faire la guerre, il est venu ouvrir un chemin de paix, en sacrifiant sa propre vie. Il est venu dire la Vérité  qui conduit à la Vie… et certains ne l’ont pas entendu parce qu’ils ne voulaient pas l’entendre.

Et aujourd’hui quand est-il ? Voulons-nous vraiment entendre la parole de Dieu dans notre vie ? Voulons-nous vraiment accepter Jésus comme le Fils de Dieu ? Comme celui qui nous montre le bon chemin et qui nous ouvre à la vie éternelle ? Ou préférons--nous lui dire nous aussi d’aller voir ailleurs, car ses paroles nous dérangent dans notre conception de la vie, dans nos projets personnels ?

C’est à chacun de nous que Jésus se présente comme Seigneur et Sauveur …. Mais la liberté de l’accueillir ou de le refuser nous appartient !   ( cf. Luc 4/16.30)

Myriam de Gemma
Juillet 2015

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-02-06