Matthieu 5,38-48.

Matthieu 5 38 42wÉvangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,38-48.

En ce temps- là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Œil pour œil, et dent pour dent’. Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! » Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.’ Eh bien ! moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

separ bible

« Eh bien ! Moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant » 

Voila bien encore un texte qui va à l’encontre des comportements de notre société ! Jésus nous rappelle encore une fois que la justice de notre cœur ne doit pas être celle du monde. Certes les lois humaines sont nécessaires et les tribunaux humains ont leur raisons d’être, et Jésus ne les nie pas, mais il nous appelle en tant que ses disciples à aller plus loin, à dépasser la loi des hommes pour arriver à celle du cœur devant Lui !

L’homme n’est pas fait pour vivre éternellement sur la terre, il n’y est que de passage, sa destination finale est la vie éternelle avec Dieu, et cette vie éternelle il la prépare ici bas ! Dès lors, il faut apprendre à ne pas trop s’attacher aux choses de la terre en tant que droits et possessions mais à bien s’en servir comme un moyen  d’aller vers le Père ! Et dès lors, tout prenant une autre importance, une autre « couleur », nos comportements deviennent différents ! Et Jésus ici nous en montre l’orientation !

Nul ne peut gérer le profond de notre cœur à notre place. Nul ne peut vivre notre relation à Dieu à notre place …mais justement quelle est notre vraie relation à Dieu ?

 Puissions-nous, nous arrêter en vérité sur ce que nous croyons, sur ce que nous vivons, sur ce qui est le plus important au fond de notre cœur. Puissions-nous nous tourner en toute sincérité vers Dieu et voir avec lui de quelle façon nous l’écoutons, de quelle façon nous l’aimons. 

 « Eh bien ! Moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent »

Nous savons tous que Jésus nous appelle à nous aimer les uns les autres. Et généralement nous sommes d’accord avec ce commandement. Mais aujourd’hui Jésus nous met les points sur les i  Il ne s’agit pas d’aimer ceux qui nous aiment, ceux qui pensent comme nous, ceux qui vivent comme nous, ceux qui nous font du bien. Mais il s’agit d’aimer tous ceux qui sont différents et surtout tous ceux qui nous font du mal ! Il s’agit aussi de prier pour eux.

 Et nous le savons, pour Jésus, qui est mort sur la croix par amour de nous, tout pécheurs que nous sommes, l’amour n’est pas fait seulement de mots mais de gestes concrets. Aimer ce n’est pas faire du « chalala » ! 

En clair, Jésus nous dit :  

Ton voisin est différent de toi, aime le, respecte le dans sa différence et apporte lui ton aide s’il en a besoin.

Ton collègue de travail te marche sur les pieds pour avoir une promotion à ta place : Aime-le, respecte-le et ne le casse pas devant les autres ou auprès de ta direction.

Telle personne t’a fait du mal, ou a fait du mal à tes enfants : aime-la, et accorde ton pardon, un pardon vrai, un pardon du plus profond de ton cœur. Un pardon qui te permettra de continuer à vivre à côté d’elle sans haine et sans conflit.

 Eh oui ! Jésus est clair ! L’amour dont il nous parle est exigeant, car il nous appelle à la perfection ! À la perfection de Dieu !

 Si nous regardons à notre pito nous n’arriverons jamais à une telle perfection, pour y arriver il faut regarder à l’amour de Dieu pour nous personnellement. En fait Jésus nous dit : Aimes les autres comme Dieu t’aime ! Pardonnes aux autres comme Dieu te pardonne !

Et il nous dit aussi : « priez pour ceux qui vous persécutent »! Le persécuteur ce n’est pas celui qui nous a fait une queue de poisson sur la route ou celui qui nous a insulté un jour. le persécuteur c’est celui qui nous veut du mal, qui nous fait du mal en permanence, celui qui veut vraiment nous détruire …

Heureusement nous n’avons pas tous des persécuteurs !  Mais nous avons tous des gens qui nous ont blessés tellement profondément que nous n’arrivons pas à en guérir ! Alors Jésus nous dit : prie pour cette personne

Et prier pour elle ce n’est pas demander à Dieu de la punir, ou de faire tomber sur elle le feu du ciel ! Non ! Prier pour elle, c’est demander la bénédiction de Dieu sur elle. 

Donc prier pour mon ennemi ce n’est pas dire à Dieu : « Jésus celui-là me persécute fais-moi justice et punis le comme il le mérite ! » C’est dire :  « Seigneur Jésus, celui là me persécute mais bénis le ! Convertis son cœur et comble le de ton amour ! »

Mais sommes-nous vraiment capables de vivre en vérité cette prière ? C’est l’invitation que Jésus nous lance aujourd’hui. Pour Jésus c’est là, la perfection de l’amour ! C’est là que nous aimons les autres comme Dieu les aime.

 Alors, vous allez peut-être me dire ! » C’est bien beau tout ça mais alors où est la justice ? »

 Déjà la justice de Dieu n’est pas celle des hommes. La justice dont nous parlons est une justice punitive, la justice de Dieu elle, est une justice de conversion, de réparation pour une vie meilleure. Et la justice de Dieu est la même pour tous !

 La justice de Dieu se base sur l’amour avec lequel nous vivons. Bons ou mauvais, nous mourons tous un jour , et ce jour là en présence de Dieu chacun se retrouvera dans la lumière de la vérité en fonction de ce qu’il aura vécu , là s’exercera la justice divine , ce sera l’état du purgatoire ! L’état ou notre cœur devra est purifié de tous nos manques d’amour ! Et cet état sera sans compromission possible !

Pour nous, maintenant, nous ne connaissons pas le fond des cœurs, nous ne voyons que le comportement des gens ! Dieu lui connait exactement le fond de chaque cœur, et il jugera tout cœur au moment voulu.

 Ceci étant, je ne connais pas votre vie, mais je connais la mienne, et si je suis ici aujourd’hui, devant vous c’est bien parce que Jésus m’a aimée et pardonnée, c’est bien parce qu’il m’a reconstruite. Chacun de vous n’a-t-il a aussi bénéficié à un moment ou un autre, de la grande miséricorde du Seigneur ?

Ce que Jésus nous propose aujourd’hui c’est de nous montrer nous aussi miséricordieux !

 Prier pour ceux qui nous font du mal c’est demander au Seigneur, pour eux, la même grâce que celle dont nous avons profité!

Le jugement ne nous appartient pas, il appartient à Dieu. Ce qui nous revient, c’est d’aimer les autres comme Dieu les aime.

Marie est l’exemple même de la perfection de l’amour ; Elle qui a su pardonner et aimer ceux qui tuaient son Fils sous ses yeux ! Elle qui a su les accueillir, après la Pentecôte, alors même qu’ils se convertissaient sous l’action de l’Esprit Saint.

Demandons à Marie de nous accompagner sur ce chemin de l’amour parfait et d’intercéder pour nous sachions nous aussi nous ouvrir au pardon en toutes circonstances.  

Myriam de Gemma
Février 2017

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2020-02-22