Proverbes 21/ 1-6.10-13

Le Seigneur dispose du cœur du roi comme on règle un canal d'irrigation, il le dirige où il veut. Chacun trouve que sa propre conduite est droite, mais c'est le Seigneur qui pèse les cœurs.  Accomplir la justice et le droit, cela plaît au Seigneur plus que le sacrifice Regarder de haut, se rengorger : ainsi brillent les méchants, mais ce n'est que péché.  Les plans de l'homme actif lui assurent du profit, mais l'homme trop pressé est toujours perdant.  Une fortune acquise à force de mensonge : illusion fugitive, qui conduit à la mort.  Le méchant ne désire que le mal ; il n'a pas pitié de son prochain.  L'homme simple acquiert la sagesse quand il voit punir le moqueur. Il acquiert la connaissance quand il voit instruire le sage.  Le juste surveille la bande des méchants ; il les condamne au malheur.  Celui qui ferme ses oreilles à la clameur des pauvres criera lui-même sans obtenir de réponse.

Que de sages conseils de vie !  C’est le bon sens même dans la vie en société : ne pas faire fortune sur le mensonge ou l’exploitation des autres,  ne pas désirer le mal mais venir en aide à son prochain, savoir se laisser instruire, afin d’acquérir la sagesse…. Où en est-on dans notre société ? Où en est-on dans notre propre vie ?  La question vaut que chacun s’y arrête, car le Seigneur est là, il voit bien le fond de nos cœurs, il voit bien les actes que nous posons, et avec quel esprit nous les posons. Etre croyant, ce n’est pas consacrer à Dieu un petit moment de la journée, dans la prière ou aller à la messe le dimanche. Etre croyant c’est vivre sans cesse en présence de Dieu, qui nous voit sans cesse.  Et ce que le cœur de Dieu attend du croyant, c’est qu’il accomplisse la justice et le droit, c’est qu’il aime les autres comme Dieu l’aime lui-même. Faire des sacrifices, multiplier les neuvaines, n’a aucun sens, si dans notre vie de tous les jours, nous ne vivons pas en accord avec la parole Dieu. 

Ajouter un commentaire