Adoration jeudi saint 2015

Jeudi saint 2015

 Chant :

Jean 13/31.35

[31] Quand il fut sorti, Jésus dit : "Maintenant le Fils de l'homme a été glorifié et Dieu a été glorifié en lui.[32] Si Dieu a été glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera en lui-même et c'est aussitôt qu'il le glorifiera.[33] Petits enfants, c'est pour peu de temps que je suis encore avec vous. Vous me chercherez, et comme je l'ai dit aux Juifs : où je vais, vous ne pouvez venir, à vous aussi je le dis à présent.[34] Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres ; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres.[35] A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l'amour les uns pour les autres."

 Seigneur Jésus, ta gloire est sur la croix. Ce n’est pas un trône humain mais c’est le trône de l’amour du Père qui se glorifie en ton amour offert pour tous les hommes, pour chacun et chacune de nous  Ce trône c’est celui de l’amour où l’on n’offre pas des cadeaux extérieurs mais où l’on s’offre soi même, pour ta gloire et pour le salut des âmes.  En cette veillée, à tes pieds, Seigneur viens faire grandir en chacun et chacune de nous l’amour des autres et de toi, pour la gloire du Père et le salut des âmes.

Chant

 Jean 14/1.7

[1] "Que votre cœur ne se trouble pas ! Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.[2] Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures ; sinon, je vous l'aurais dit ; je vais vous préparer une place.[3] Et quand je serai allé et que je vous aurai préparé une place, à nouveau je viendrai et je vous prendrai près de moi, afin que, là où je suis, vous aussi, vous soyez.[4] Et du lieu où je vais, vous savez le chemin."[5] Thomas lui dit : "Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment saurions-nous le chemin ?"[6] Jésus lui dit : "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père que par moi.[7] Si vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père ; dès à présent vous le connaissez et vous l'avez vu."

Seigneur Jésus, à l’annonce de ton départ, les apôtres se sont sentis perdus, ils ne comprenaient pas ! Ils voulaient restés avec toi, aller avec toi, être en sécurité avec toi…. Dans notre vie aussi quand l’épreuve se fait présente, on a parfois l’impression que tu es parti bien loin, et l’on a bien du mal à rester dans la confiance sans comprendre.  En cette veillée, à tes pieds Seigneur, viens nous apprendre encore et encore, l’abandon total en ton cœur, ou ne rien avoir, ne rien savoir, ne rien voir est la clé du bonheur avec toi, pour une vie qui te rende pleinement gloire et qui participe au salut des âmes .

Chant

Jean14/15.20

[15] Si vous m'aimez, vous garderez mes commandements ;[16] et je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu'il soit avec vous à jamais,[17] l'Esprit de Vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu'il ne le voit pas ni ne le reconnaît. Vous, vous le connaissez, parce qu'il demeure auprès de vous.[18] Je ne vous laisserai pas orphelins. Je viendrai vers vous.[19] Encore un peu de temps et le monde ne me verra plus. Mais vous, vous verrez que je vis et vous aussi, vous vivrez.[20] Ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père et vous en moi et moi en vous.

Seigneur Jésus, tu aimes tellement les hommes que tu ne t’es pas contenté de les sauver sur la croix, tu leur offres aussi ton Esprit Saint, afin qu’ils puissent être conduits sur la voie de la sainteté de l’amour, de ton amour. Sans l’action de l’Esprit Saint en notre âme, en notre cœur, nous ne saurions comprendre la profondeur de ta parole qui est chemin de vérité et de vie . En cette veillée, à tes pieds Seigneur, reçois les remerciements et la louange de notre cœur, pour le don de l’Esprit Saint, et accorde nous la grâce de lui être docile en tout ce qu’il nous révèle, sur la route qui nous conduit vers le Père, pour la gloire de Dieu et le salut des âmes.

Chant

 Jean 15/1.9

[1] "Je suis la vigne véritable et mon Père est le vigneron.[2] Tout sarment en moi qui ne porte pas de fruit, il l'enlève, et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, pour qu'il porte encore plus de fruit.[3] Déjà vous êtes purs grâce à la parole que je vous ai fait entendre.[4] Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut de lui-même porter du fruit s'il ne demeure pas sur la vigne, ainsi vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.[5] Je suis la vigne ; vous, les sarments. Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit ; car hors de moi vous ne pouvez rien faire.[6] Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il se dessèche ; on les ramasse et on les jette au feu et ils brûlent.[7] Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et vous l'aurez.[8] C'est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruit et deveniez mes disciples.[9] Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez en mon amour.

Seigneur Jésus, tu nous as montré le chemin de la vie, de la sainteté : vivre de ta parole. C’est par ta parole  que nous découvrons le chemin de la sainteté au cœur de notre monde. Et ta  parole n’est pas semblable à un livre de lois impersonnel ; ta parole, c’est toi-même, et vivre de ta parole c’est se plonger en ton cœur, c’est se livrer à toi.En cette veillée, à tes pieds Seigneur, nous te rendons grâce pour la vie que tu mets en notre cœur, nous te rendons grâce de nous avoir révéler ton amour et nous désirons te refaire l’offrande de tout notre être de tout notre cœur, afin que demeurant en toi, nous soyons toujours, de plus en plus, témoins de l’amour du Père  et lumière de salut pour les âmes 

Chant

Jean 15/12.17

[12] Voici quel est mon commandement : vous aimer les uns les autres comme je vous ai aimés.[13] Nul n'a plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis.[14] Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.[15] Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous appelle amis, parce que tout ce que j'ai entendu de mon Père, je vous l'ai fait connaître.[16] Ce n'est pas vous qui m'avez choisi ; mais c'est moi qui vous ai choisis et vous ai établis pour que vous alliez et portiez du fruit et que votre fruit demeure, afin que tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.[17] Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres.

Seigneur, tu nous a montré toi-même, en t’offrant sur la croix, que l’amour n’est pas fait que de mots ou de petits gestes, mais de l’offrande totale de soi. Cependant Seigneur, aimer comme toi n’est pas facile. Donner sa vie pour un ami est une chose, mais donner sa vie pour celui qui nous critique, qui nous calomnie, qui nous fait mal, qui porte même atteinte à notre vie, voilà un chemin où nous avons besoin de ta grâce,. En cette veillée, à tes pieds Seigneur, nous te redisons tout l’amour de notre cœur, et nous te demandons humblement cette grande grâce, non seulement d’aimer, de pardonner à nos ennemis, mais encore de devenir capables comme toi, d’offrir notre vie au Père pour chacun de ceux qui nous portent atteinte. Que notre humble vie, Seigneur, soit témoignage de la gloire de Dieu et chemin de salut pour les âmes.

Chant

 Jean 15/18.21 ; 26.27

[18] Si le monde vous hait, sachez que moi, il m'a pris en haine avant vous.[19] Si vous étiez du monde, le monde aimerait son bien ; mais parce que vous n'êtes pas du monde, puisque mon choix vous a tiré du monde, pour cette raison, le monde vous hait.[20] Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, vous aussi ils vous persécuteront ; s'ils ont gardé ma parole, la vôtre aussi ils la garderont.[21] Mais tout cela, ils le feront contre vous à cause de mon nom, parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a envoyé.(….)[26] Lorsque viendra le Paraclet, que je vous enverrai d'auprès du Père, l'Esprit de vérité, qui vient du Père, il me rendra témoignage.[27] Mais vous aussi, vous témoignerez, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement.

Seigneur, il y a toujours eu de par le monde des persécutions envers tes disciples, mais aujourd’hui cela semble bien prendre de plus grande proportions. En notre pays même, les chrétiens sont une cible. Avoir le courage de la foi face au monde et être prêt a aller jusqu’au témoignage final ne peut venir que de toi. Toi seul connais le chemin de notre vie, et celui de chacun de tes disciples. C’est pour nous mêmes et pour chacun de tes disciples, en notre pays et dans le monde,  que nous te prions  afin que l’amour triomphe de la mort. En cette veillée, Seigneur, à tes pieds, au seuil de ta Passion et en enfants de ta Passion , nous voulons te rendre grâce, de nous avoir révélé ton amour , de nous avoir choisis pour en vivre à la face du monde, et humblement, en tout abandon,  nous te refaisons l’offrande de notre vie sur ce chemin qui d’une façon ou d’une autre nous fait participer à ta croix , pour la gloire du Père et le salut des âmes .

Chant

Jean 17/1.10 ; 15.21

[1] Ainsi parla Jésus, et levant les yeux au ciel, il dit : "Père, l'heure est venue : glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie[2] et que, selon le pouvoir que tu lui as donné sur toute chair, il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés ![3] Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul véritable Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.[4] Je t'ai glorifié sur la terre, en menant à bonne fin l'œuvre que tu m'as donné de faire.[5] Et maintenant, Père, glorifie-moi auprès de toi de la gloire que j'avais auprès de toi, avant que fût le monde.[6] J'ai manifesté ton nom aux hommes, que tu as tirés du monde pour me les donner. Ils étaient à toi et tu me les as donnés et ils ont gardé ta parole.[7] Maintenant ils ont reconnu que tout ce que tu m'as donné vient de toi ;[8] car les paroles que tu m'as données, je les leur ai données, et ils les ont accueillies et ils ont vraiment reconnu que je suis sorti d'auprès de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé.[9] C'est pour eux que je prie ; je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m'as donnés, car ils sont à toi,[10] et tout ce qui est à moi est à toi, et tout ce qui est à toi est à moi, et je suis glorifié en eux.(…)[15] Je ne te prie pas de les enlever du monde, mais de les garder du Mauvais.[16] Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.[17] Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité.[18] Comme tu m'as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.[19] Pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu'ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité.[20] Je ne prie pas pour eux seulement, mais aussi pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi,[21] afin que tous soient un. Comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu'eux aussi soient en nous, afin que le monde croie que tu m'as envoyé.

Seigneur Jésus, au seuil de ta Passion tu aimais tellement tes disciples que tu priais encore pour eux, fidèle jusqu’au bout dans l’oubli de toi-même dans l’offrande d’amour de tout ton être. Sois loué Seigneur pour ce magnifique testament d’amour, qui s’adresse aussi à chacun et chacune de nous.   En cette veillée Seigneur, à tes pieds, nous t’adorons, nous t’aimons et nous nous offrons à toi. Accorde nous de méditer cette prière du plus profond de notre cœur, comme la lettre ultime que tu nous adresses personnellement et accorde nous de vivre les jours saints qui viennent dans cette ligne d’amour  pour la gloire du Père et le salut des âmes.

 Myriam de Gemma
jeudi saint 2015

Commentaires (1)

Juliette depret
  • 1. Juliette depret | 2015-09-27
Merci Myriam pour ces belles et profondes méditations!
En communion,
Juliette

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-03-26