Adoration du 18.05.2011

(18h30) Signe de croix

Mot d’introduction

Bienvenue à tous. Notre cœur a soif de Dieu, et Dieu ne désire que combler cette soif. Approchons nous donc de Jésus, afin qu'il nous comble de son amour et que nous puissions vivre de son amour, là ou il le voudra et comme il le voudra.

Chant : O oe to’ù Arii, o oe to’ù Faaora, o oe to’ù Atua, e Ietu e

Ps 41, 2-3; 42, 3,

Comme un cerf altéré cherche l'eau vive, ainsi mon âme te cherche toi, mon Dieu. Mon âme a soif de Dieu, le Dieu vivant ;  quand pourrai-je m'avancer, paraître face à Dieu ? Envoie ta lumière et ta vérité : qu'elles guident mes pas et me conduisent à ta montagne sainte, jusqu'en ta demeure. 

Jésus nous invite encore aujourd'hui à venir le rencontrer afin de combler notre cœur de son amour. Adorons le présent sur l'autel et redisons-lui simplement notre désir de l'aimer aussi.

Silence

(18h45) Jn 12, 44-50

Moi qui suis la lumière, je suis venu dans le monde pour que celui qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. Si quelqu'un entend mes paroles et n'y reste pas fidèle, moi, je ne le jugerai pas, car je ne suis pas venu juger le monde, mais le sauver. Celui qui me rejette et n'accueille pas mes paroles aura un juge pour le condamner. La parole que j'ai prononcée, elle le condamnera au dernier jour. Car ce que j'ai dit ne vient pas de moi : le Père lui-même, qui m'a envoyé, m'a donné son commandement sur ce que je dois dire et déclarer ;

Jésus se fait aussi présent chaque jour par sa parole. Aimer Jésus c'est écouter sa parole, c'est faire nôtre, sa parole. Ouvrons notre cœur et regardons comment nous vivons de Sa parole. Demandons à Jésus cette grâce de savoir l'écouter toujours de plus en plus et de vivre toujours, de plus en plus conformément à sa parole 

Silence

(19h00) Jn 10, 11-18

Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J'ai encore d'autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur. Le Père m'aime parce que je donne ma vie pour la reprendre ensuite.  Personne n'a pu me l'enlever : je la donne de moi-même. J'ai le pouvoir de la donner, et le pouvoir de la reprendre : voilà le commandement que j'ai reçu de mon Père. »

Adorons Jésus qui a donné sa vie, pour chacun de nous, qui l'a donnée pour l'humanité toute entière. Reconnaissons son amour immense et demandons-lui la grâce de savoir nous laisser envahir par son amour.

Silence

(19h15) Ac 12, 24-25; 13, 1-5)

Un jour qu'ils célébraient le culte du Seigneur et qu'ils observaient un jeûne, l'Esprit Saint leur dit : Détachez pour moi Barnabé et Saul en vue de l'œuvre à laquelle je les ai appelés. »Alors, après avoir jeûné et prié, et leur avoir imposé les mains, ils les laissèrent partir. Quant à eux, ainsi envoyés en mission par le Saint-Esprit, ils descendirent jusqu'à Séleucie, et de là prirent un bateau pour l'île de Chypre ; arrivés à Salamine, ils annonçaient la parole de Dieu dans les synagogues. Ils avaient Jean-Marc pour les seconder.

 Se laisser aimer par Jésus, c'est s'engager à répondre à son appel. Jésus nous appelle chacun pour une mission bien précise au sein de son royaume. Ecoutons son appel au fond de notre cœur et ne craignons pas de répondre à cet appel car sa grâce ne nous fera jamais défaut 

Silence

19h30 Mot de conclusion

Il est l’heure maintenant de déposer Jésus au tabernacle, chantons lui encore une fois notre foi et notre amour.

Chant final

Jésus Christ, je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

Fils de Dieu je t’adore, je te donne ma vie, je t’aime tant

Signe de croix

 

Ajouter un commentaire